SCO demande plus de temps pour sa réorganisation

Régulations
Du rififi dans le nuage entre Amazon et Google

La firme IT, en sérieuse difficulté financière, demande à la justice une prolongation de 90 jours afin d’affiner le plan de redressement

Le groupe SCO, qui s’est mis sous le couvert de la loi américaine sur la protection contre la faillite (Chapter 11) l’année dernière après avoir perdu son procès concernant la propriété d’Unix, a demandé plus de temps pour se réorganiser. Alors que la société subit une désertion d’un certain nombre de cadres dirigeants, la société a demandé à un tribunal de l’Etat du Delaware une prolongation de 90 jours pour sa réorganisation.

SCO a émis cette requête alors la compagie a reçu un soutien financier de 100 millions de dollars émanant de sociétés de capital-risque. “Les créanciers et la firme d’équité privée Stephen Norris Capital Partners ont travaillé sur la modification de la structure financière du plan pour, entre autres choses, améliorer le ratio dette/capital” peut-on lire sur la documentation judiciaire (format PDF).

“Les parties fournissent des efforts importants pour améliorer la forme de la recapitalisation”,est-il précisé.“La prolongation de 90 jours nous donnera le temps nécessaire pour négocier et préparer les informations adéquates pour l’amendement du Plan et la révision du Disclosure Statement*”.

*Un document écrit établie par une société en faillite tombant sous la loi Chapter 11 ou par un autre acteur impliqué dans la réorganisation. Il vise à fournir “une information adéquate” aux créanciers afin de leur permettre d’évaluer le plan de redressement.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur