SCO: l’incroyable dégringolade des licences Unix !

Cloud

Catastrophique, la chute des revenus trimestriels des licences Unix de SCO: elles n’ont rapporté que 11.000 dollars au propriétaire des droits du système d’exploitation historique!

En un an, les revenus trimestriels des licences Unix de SCO ont complétement fondu, dégringolant de 8,25 millions de dollars à 11.000 dollars, soit une chute de plus 99% !

En janvier 2003, le groupe SCO créait sa division SCOsource afin de protéger ses droits de propriété intellectuelle sur Unix, et de générer de nouveaux revenus par la vente de licences du système d’exploitation multipostes/multitâches. On se demande ce que SCOsource a bien pu faire tout ce temps ? Et dans la foulée, tous les résultats du groupe s’enchaînent : le chiffre d’affaire du deuxième trimestre clos le 30 avril a plongé à 10,1 millions de dollars, contre 21,4 millions un an plus tôt. Sur les deux premiers trimestres de l’exercice, les revenus de SCO ont chuté de 34,9 millions à 21,5 millions de dollars. Et sur une année, les revenus ont chuté de 53% à 21,4 millions de dollars. Quant au résultat net, il passe d’un bénéfice de 4,9 millions de dollars à une perte de 9,4 millions. Darl McBride, le président de SCO, pourra affirmer que ce spectaculaire recul des résultats de sa société était attendu et qu’il faut l’associer à un échange d’actions convertibles, il aura du mal à convertir les investisseurs qui, au contraire, sont nombreux aujourd’hui à miser sur la fin proche du groupe. Certes, les retards de paiement s’accumulent, de nombreux clients faisant preuve de mauvaise volonté. Mais cette attitude traduit aussi un marché qui a adopté une position d’attente, à la fois par anticipation sur la fin de SCO, et sur les résultats de la procédure engagée par le groupe contre IBM et Novell à propos des droits d’Unix. Il se pourrait cependant que se confirme le scénario que nous avons déjà évoqué: un abandon pur et simple de la procédure, faute de combattants, si SCO venait à disparaître. Ceci pourrait arriver prochainement si le groupe tardait à se ressaisir…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur