Le SDN, un marché à 8 milliards de dollars en 2018

CloudDatacentersGestion des réseaux

Selon IDC, le marché du SDN bénéficiera d’une croissance de 90% par an jusqu’en 2018. Notamment grâce à l’intérêt que les entreprises commencent à porter à l’architecture permettant de simplifier l’administration du réseau.

Le marché du SDN (Software Defined Network) est promis à un bel avenir commercial. Selon une estimation d’IDC, datée du 20 août, le chiffre d’affaires généré par les solutions permettant de piloter le réseau de manière logicielle passera de 940 millions de dollars en 2014 à plus de 8 milliards en 2018. Soit une croissance annuelle de près de 90% pour les quatre prochaines années.

Derrière son estimation, le cabinet d’études regroupe l’ensemble de l’écosystème du SDN, à savoir l’infrastructure réseau physique, le contrôleur et les outils de virtualisation, et l’ensemble des services afférents, de sécurité et professionnels ainsi que les applications qui les accompagnent.

Rappelons que le SDN est un modèle d’architecture relativement récent qui suit la virtualisation des serveurs et du stockage et qui permet d’automatiser le provisioning, de virtualiser et programmer le réseau. De quoi répondre aux besoins de mise à l’échelle des hébergeurs et autres fournisseurs de cloud publics et de faciliter les déploiements de cloud privés/hybrides ou encore de simplifier la programmation du réseau à l’heure de la convergence des infrastructures et de l’émergence de nouvelles plates-formes comme le Big Data ou encore l’Internet des objets. Un modèle principalement destinée aux datacenters et réseaux des opérateurs et qui tend à descendre dans les réseaux d’entreprises.

L’entreprise, un secteur porteur

« Avec la présence croissante du SDN dans le datacenter pour les déploiement du cloud, l’entreprise IT commence à regarder l’intérêt [de l’offre] pour éventuellement étendre le SDN à son WAN et au campus pour répondre aux demandes d’approches plus agiles à architecture du réseau, l’approvisionnement et les opérations », souligne Rohit Mehra, vice président Network Infrastructure chez IDC.

Le marché de l’entreprise s’inscrirait donc comme une locomotive pour le SDN dans les prochaines années selon IDC. « La période 2014 à 2016 marquera un point de lancement important pour le SDN en entreprise, avec des opportunités de croissance tant pour les infrastructure SDN pour les entreprises que pour les fournisseurs de services cloud », indique pour sa part Brad Casemore, directeur de recherche pour le secteur Datacenter Networks.

De son côté l’industrie du SDN se structure autour de deux grandes solutions de contrôleurs réseau, au-delà des solutions propriétaires : OpenDayLight, le projet de la Fondation Linux soutenu par Cisco et qui séduit nombre de constructeurs comme d’éditeurs (IBM, HP, Brocade, Juniper, Ciena, Avaya, Ericsson, Huawei, ZTE, Dell, Intel, RedHat, Microsoft, VMware, Nuage Networks…), et, d’autre part, le standard OpenFlow développé par l’Open Networking Foundation (ONF) et notamment soutenu par Google, Facebook, Deutsche Telekom, Verizon, NTT Communications ou encore Microsoft.

crédit photo © ra2studio – shutterstock

Lire également
Gartner : le SDN est un paradis pour hackers
Cloudwatt mise sur OpenContrail de Juniper pour déployer le SDN
Extreme Networks multiplie les actions autour du SDN


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur