SDN OpenFlow : l’Open Networking Foundation s’agrandit

Cloud

L’association ONF, qui assure la promotion du Software Defined Networking, compte dans ses rangs une douzaine de nouveaux membres, dont Alcatel-Lucent, Colt ou encore France Telecom.

L’ONF (Open Networking Foundation) assure la promotion de la programmation réseau avec le SDN (Software Defined Networking) en tant qu’outil d’intégration et de distribution d’intelligence dans les réseaux via la normalisation et la création de nouveaux outils. Créée à l’initiative de Deutsche Telekom, Facebook, Google, Microsoft, Verizon et Yahoo!, l’association a dépassé les 70 membres, avec l’arrivée de nouveaux acteurs comme Alcatel-Lucent, Colt ou encore France Telecom.

Le SDN est ambitieux. Il vise rien de moins que la transformation de l’architecture réseau par l’abstraction de l’infrastructure dans les applications, la centralisation et le contrôle, l’automatisation et la programmation. On lui doit en particulier la première interface SDN standardisée avec le protocole OpenFlow. L’implémentation de ce protocole permet la gestion et l’automatisation des systèmes et applications réseau programmables et centralisés (donc plus sécurisés) via des API, ainsi que la capacité d’apporter de nouveaux services sans qu’il soit nécessaire de reconfigurer les appareils.

SDN

La révolution dans la gestion des réseaux

Les acteurs des réseaux doivent faire face à de nouveaux enjeux, comme l’augmentation exponentielle du trafic (multiplication des serveurs et des bases de données, explosion du ‘machine-to-machine’, etc.), la consumérisation des IT, les services cloud ou le big data. Face à eux, les technologies en place souffrent de la multiplication des protocoles, de leur complexité, voire de leur vieillissement.

Pour redéfinir la gestion de l’infrastructure réseau, l’architecture SDN basée sur OpenFlow (lui-même basé sur le concept des flux) offre un niveau de contrôle supérieur aux routines IP. Avec la mobilité, la virtualisation et l’IT as a Service, l’approche SDN s’impose de plus en plus pour la gestion des architectures réseaux, du datacenter aux campus. Voilà pourquoi l’adhésion de nouveaux membres à l’ONF est un signe d’autant plus fort pour le futur des réseaux que la majorité d’entre eux sont européens.

OpenFlow

Source images : ONF


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur