Pour gérer vos consentements :
Categories: ComposantsStockage

Seagate se renforce dans l’accélération flash et les contrôleurs pour SSD

C’est un coup stratégique qui vient de se jouer dans le secteur de la mémoire flash. Seagate vient en effet d’acquérir les divisions Accelerated Solutions Division (ASD) et Flash Components Division (FCD) de LSI auprès d’Avago. Le montant de la transaction s’élève à 450 millions de dollars en numéraire. Elle devrait être finalisée et avalisée au troisième trimestre 2014.

En 2012, LSI avait fait l’acquisition de SandForce pour 370 millions de dollars. C’est précisément l’activité centrée autour des contrôleurs flash que la division FCD gère. La division ASD a, elle, pour activité principale des solutions flash avec interface PCIe comprenant la gamme de cartes accélératrices Nytro.

Seagate s’est tourné vers Avago pour acquérir ces activités puisque LSI est entré dans le giron d’Avago en décembre 2013 pour un montant de 6,6 milliards de dollars.

Les contrôleurs et les cartes accélératrices d’Avago

Pionnier dans le domaine des disques durs, Seagate avait entamé un virage stratégique vers les SSD en 2009. Mais c’est seulement en mai 2013 que son portefeuille de produits s’est enrichi d’un premier modèle destiné au grand public (baptisé Seagate 600 SSD).

Elément clé des SSD s’il en est, le contrôleur est l’apanage de quelques constructeurs spécialisés tels que SandForce. Seagate avait déjà mis un pied dans le développement de telles puces en s’associant avec Samsung en 2010. En août 2013, Seagate avait également investi dans la société eASIC qui développe des contrôleurs pour SSD. La gamme de SSD 600 est elle basée sur le contrôleur LM87800 de Link A Media Device.

Il n’est pas clairement indiqué si le modèle de licences relatif aux contrôleurs SandForce sera maintenu. C’est toutefois plus que probable puisque Seagate annonce dans son communiqué de presse que les activités SSD pro et contrôleurs pour SSD devraient générer au moins 150 millions de dollars l’année prochaine.

Cette acquisition va donc donner la possibilité à Seagate de devenir un acteur de premier rang dans le secteur des SSD. Mais, elle va également lui permettre de concurrencer Fusion-io pour la place de numéro un mondial dans le secteur des cartes accélératrices flash.

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

1 jour ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

1 jour ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

1 jour ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

1 jour ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

1 jour ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

2 jours ago