Seagate rejoint OpenStack et Open Compute

Cloud

Le premier fabricant mondial de disques durs ne veut pas rater la vague normalisatrice de l’open source dans le cloud computing.

L’open source contribue activement à la construction de plates-formes de cloud computing visant à normaliser l’approche de la gestion des infrastructures dans le nuage dans un monde hétérogène par l’origine de ses composants. De quoi rappeler que derrière n’importe quel ‘nuage’ il y a une infrastructure physique qu’il faut créer et piloter.

Deux mouvements émergent dans ces tentatives de propositions d’une plate-forme commune aux normes et process partagés : Open Compute pour le design ouvert de composants de l’infrastructure physique, un mouvement lancé par les gros consommateurs de datacenters comme Facebook ou Google qui imposent aux fabricants par exemple leurs modèles de serveurs ; OpenStack pour la couche logicielle de gestion du déploiement et du pilotage des infrastructures supports du cloud.

Ouverture et interopérabilité théoriques

Ces projets permettent l’émergence de normes, de technologies, ou encore de designs reconnus par une large communauté.

Les utilisateurs y trouvent une approche commune et partagée et des solutions standardisées, qui leur permettent de s’imaginer disposer d’une plus grande liberté, car les solutions qui respectent ces normes ne sont théoriquement pas propriétaires. Ils y gagnent également une forme d’interopérabilité, sur le modèle de celle engagée depuis longtemps par certains éditeurs.

L’adhésion de Seagate à l’OpenStack Foundation et à l’Open Compute Project s’inscrit dans la logique de couverture du marché par des produits et normes ouverts et donc incontournables. Elle offre théoriquement la garantie que les produits qui répondent aux normes édictées par ces organismes sont ouverts et interopérables. Théoriquement, car le danger est réel et vérifié de voir certains fabricants reprendre ces normes, certes, mais les adapter à leur sauce, ce qui en limite la portée…

Scott Horn, vice-président du marketing chez Seagate

« L’explosion actuelle des volumes de données oblige les utilisateurs de solutions de cloud computing et de données de type Big Data à chercher constamment des moyens d’améliorer leur infrastructure de stockage tout en réduisant son coût total de possession. En tant que leader du marché, Seagate se réjouit de franchir la première d’une série d’étapes qui marquent l’évolution du secteur en rejoignant la communauté open source et en mettant son expertise en matière de stockage et de solutions optimisées pour le cloud computing au service du développement des solutions de stockage en mode cloud. »

Le constructeur y rejoint une communauté forte de milliers de contributeurs. Parmi eux figurent AT&T, Cisco, Dell, HP, IBM, Intel, NetApp, Rackspace, VMware, ou encore Red Hat, SuSE et Ubuntu.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur