Seagate propose un disque dur externe de 1 To parmi les plus fin au monde

Cloud

En proposant le GoFlex à 1 To, Seagate revendique un nouveau record de densité de stockage. Jusqu’à 500 Go par plateau.

Seagate vient de mettre à jour sa gamme de disques dur externe 2,5 pouces. Le nouveau disque GoFlex propose désormais jusqu’à 1 To (1000 Go) d’espace de stockage dans le creux de la main ou presque. Ce qui permet au constructeur de présenter son produit comme le disque dur 2,5 pouce de 1 To le plus fin du moment. « Vous pouvez maintenant avoir un teraoctet complet de données dans un design fin d’un peu plus de 0,5 pouce d’épaisseur et d’une longueur inférieure à celle d’un iPhone », se réjouit Siobhan Lyons chez Seagate.

L’exploit réside effectivement dans la finesse du boîtier. A 14 millimètres d’épaisseur (pour 83 de large et 111 de long), le GoFlex bat des records de densité. Ce qui permet au constructeur d’atteindre désormais les 500 Go par plateau. Un bénéfice supplémentaire propre à la technologie d’enregistrement magnétique perpendiculaire (PMR) et d’autres innovations de la part des ingénieurs de Seagate. Le GoFlex 1To pèse à peine 150 grammes.

Signalons par ailleurs que le disque bénéficie de l’interface USB 3.0 (dix fois plus rapide, sur le papier, que le standard actuel USB 2.0) ainsi que le Firewire 800. Il pourra également être interfacé en eSata. Dédié à Windows (de XP à 7 en 32 comme 64 bit), le GoFlex est également compatible Mac OS X (10.4.6 et suivant). De quoi continuer à tenir la dragée haute aux disques en technologie Flash SSD en regard d’un prix qui s’élève à 170 dollars. Enfin, il est naturellement compatible avec la passerelle multimédia TV HD Media Player du constructeur américain.

Ce dernier a multiplié les records ces derniers temps. D’abord en proposant le disque 2,5 pouces pour laptop le plus rapide du marché (Momentus X). En présentant ensuite le premier disque externe de 3 To du marché, en atteignant les 1,5 To dans un disque externe 2,5 pouces (mais plus épais que le GoFlex) ou encore à travers une offre NAS à 12 To.

Malgré ces innovations en cascade, sans oublier les ambitions en matière de SSD, Seagate pourrait connaître un avenir proche mouvementé. ITespresso.fr nous apprend que la firme chercherait à sortir de la Bourse pour se revendre à des fonds d’investissement (TPG Capital et KKR). L’opération pourrait se chiffrer à 7,55 milliards de dollars. Une opération qui risque néanmoins d’attirer nombre d’investisseurs, jetant une incertitude sur l’avenir du constructeur sous sa forme actuelle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur