Second Life veut rebondir

Cloud

En recrutant un nouveau président, le Linden Lab veut faire progresser la vente et la location d’espace

Longtemps présenté comme révolutionnaire, l’univers virtuel Second Life (SL) demeure, depuis quelques mois, dans le creux de la vague. Confronté au succès de sites tels que YouTube, Facebook ou MySpace, et à la concurrence d’autres univers virtuels, tels que There ou le récent Lively de Google, SL a été contraint de revoir sa stratégie.

Interrogé par La Tribune, Mark Kingdon, le nouveau p-dg de Second Life, recruté au mois d’avril dernier, a tenu à dédramatiser la situation. “Nous enregistrons toujours une forte croissance“, a affirmé le nouveau patron.

Développé en 2003 par la société californienne Linden Lab, Second Life se veut à l’origine un univers virtuel communautaire où chacun peut créer son propre personnage, son avatar, le faire évoluer, se socialiser et…gagner de l’argent. Pour 270 linden dollars (la monnaie de SL) échangés, les utilisateurs peuvent obtenir un authentique dollar.

Attirés par le succès de SL, de grands groupes internationaux avaient eux aussi décidé de se lancer dans l’aventure. BNP Paribas, Nike, IBM ou encore Toyota ouvraient magasins et agences dans l’univers virtuels.

Aujourd’hui, sur 15 millions d’inscrits, seuls 1.500 internautes revendiquent un revenu mensuel supérieur à 1.000 dollars. Parmi les grandes entreprises présentes, bien peu peuvent revendiquer un chiffre d’affaires justifiant leur présence dans SL.

Pour le nouveau patron, le défi, de taille, consistera à convaincre les entreprises d’acquérir où de louer des espaces dans SL, notamment pour les réunions et l’échange de documents. Là encore, Linden Lab risque d’être confronté aux spécialistes de la visio ou téléconférence. “Nous tablons sur 22 milliards de minutes utilisées sur Second Life dans les douze prochains mois”, précise Mark Kingdon.

Second Life vise aussi les professions libérales. Les médecins pourraient proposer leur service en ligne et peut-être, y faire leurs prescriptions.

A découvrir : eWeekeurope.fr, le nouveau site d’info de NetMediaEurope avec les analyses et tendances du secteur, les tests et prises en main de produits mais aussi les interviews d’experts.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur