Pour gérer vos consentements :
Categories: Composants

Le secteur de la DRAM renoue avec les profits

Au plus bas fin 2011 et début 2012, le marché de la DRAM renoue avec la croissance. Le secteur vient d’enregistrer ses plus hauts profits depuis 3 ans, indique IHS.

Digérer la transition à l’ère post-PC

En moyenne, la marge opérationnelle a atteint 27% du chiffre d’affaires au second trimestre 2013. La tendance avait été amorcée en début d’année puisque la marge opérationnelle était déjà de 11% au premier trimestre 2013. Elle n’a d’ailleurs quasiment jamais cessé d’augmenter après le premier trimestre 2012.

Porté par le marché des PC dans ses années phare, le secteur de la DRAM a pris de plein fouet la chute des ventes de PC. Ainsi, durant l’année 2012, moins de 50% de la DRAM fabriquée était destinée à des PC, une première depuis 30 ans. Un chiffre qui démontre à lui-seul la transition à l’ère post-PC.

Une hausse salvatrice du prix moyen de la DRAM

Celle-ci a été d’autant plus douloureuse que les terminaux mobiles embarquent beaucoup moins de DRAM que les PC. Ainsi, durant les années 2011 et 2012, les constructeurs de DRAM ont dû se serrer la ceinture et éviter d’entrer en surproduction. Malgré cela, le prix moyen (ASP pour Average Selling Price) de la DRAM a connu des plus bas. Il est ainsi déjà arrivé pendant ces années que son prix moyen chute d’un tiers durant un trimestre.

Des efforts qui se sont avérés payants puisque, après avoir chuté durant 9 trimestres consécutifs, l’ASP renoue désormais avec la croissance entraînant dans son sillage les marges opérationnelles des constructeurs. Il a augmenté de 4% en moyenne au premier trimestre 2013 et de 12% au second, selon IHS.

Suivant les constructeurs, on note toutefois une disparité en termes de marge opérationnelle au second trimestre 2013 : 33% pour SK Hynix, 32% pour Elpida, 28% pour Samsung, 27% pour Inotera contre 12% seulement pour Micron, toujours selon IHS.

MOP et prix de vente moyen

En septembre dernier, on avait craint que le secteur de la DRAM ne pâtisse de l’incendie d’une des usines de Hynix située en Chine. L’usine en question fournissait la moitié de la production de mémoire vive du constructeur sud-coréen, dont la part de marché avoisine les 25%. Même si l’activité a pu reprendre assez rapidement, cet accident a démontré que le secteur était toujours convalescent.

Crédit photo @Samsung
Crédit graphique @IHS

Recent Posts

Gestion du risque IT : le top 10 des fournisseurs

Qui sont les têtes d'affiche de l'ITRM (gestion du risque IT) et comment leurs offres…

57 minutes ago

Orange : qui est Christel Heydemann, la nouvelle directrice générale ?

Christel Heydemann devrait être nommée directrice générale du groupe Orange ce 28 janvier. Retour sur…

4 heures ago

ESN : Inetum reprise par Bain Capital

Le fonds qatari Mannai qui possède 99% du capital d'Inetum est entré en négociation exclusive…

5 heures ago

CircleCI étend son offre gratuite face à GitHub Actions

CircleCI a procédé à un élargissement de son offre gratuite. Comment se positionne-t-elle désormais par…

6 heures ago

Log4j : SolarWinds rattrapé par la faille

On a découvert, dans l'un des logiciels de SolarWinds, une faille susceptible de favoriser des…

8 heures ago

Cloud : 4 points à retenir du rapport Aryaka

Adoption cloud, espace de travail hybride, convergence réseau et cybersécurité… La migration monte en puissance.

3 jours ago