Sécurité : Capgemini va acquérir Leidos Cyber

ProjetsSécuritéSSII

À travers ce rachat, Capgemini renforce son activité nord-américaine et ses services de protection d’infrastructures critiques d’entreprises du secteur privé.

Après le rachat de LiquidHub, Capgemini poursuit ses emplettes en Amérique du Nord. Le groupe y renforce son activité de cybersécurité en s’offrant Leidos Cyber.

Leidos Cyber propose des services gérés de sécurité et de protection d’infrastructures critiques. Et s’adresse aux entreprises du secteur privé. Elle est l’une des filiales de Leidos (ex-SAIC), un fournisseur de services de sécurité et de défense basé à Reston (Virgine).

En cédant sa branche cybersécurité pour entreprises, Leidos recentre ses activités vers ses marchés clés, à savoir : « les gouvernements et les industries hautement réglementées », a indiqué Angie Heise, présidente de Leidos Civil Group, citée dans un communiqué.

Capgemini, de son côté, veut encore se renforcer sur le marché nord-américain. L’Amérique du Nord représentant déjà le premier marché du groupe français de services informatiques (30% du chiffre d’affaires total).

Aussi, l’acquisition de Leidos Cyber et l’intégration de ses équipes spécialisées peut l’aider à conforter cette dynamique.

Fortune 500

L’expertise de Leidos Cyber « ainsi que sa relation de confiance tissée avec de nombreuses entreprises du classement Fortune 500 sont en parfaite adéquation avec notre ligne de services mondiale dédiée à la cybersécurité », a déclaré Paul Hermelin, PDG de Capgemini.

Le groupe, qui n’a pas révélé le montant de l’opération, doit aussi affronter la concurrence d’autres multinationales (Accenture, Infosys…).

Dans ce contexte, le rachat de Leidos Cyber par Capgemini doit être finalisé d’ici la fin 2018. Une fois obtenu le feu vert des régulateurs antitrust et du Comité pour l’investissement étranger aux États-Unis (CFIUS).

(crédit photo © Olivier le Moal-Shutterstock)


Auteur : Ariane Beky
Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur