Pour gérer vos consentements :

Sécurité Cloud : Snyk s’offre Fugue, cible un marché de 77,5 Md$

Snyk a annoncé renforcer sa plateforme de sécurité pour développeurs à travers le rachat de Fugue, fournisseur d’une offre de gestion de la posture de sécurité dans le cloud (cloud security posture management ou CSPM).

L’accord fait suite à quatre acquisitions – CloudSkiff, FossID, Manifold et DeepCode – opérées ces 18 derniers mois par Snyk. En outre, il conforte l’entrée de la société basée à Boston (Massachusetts) sur le marché à forte croissance de la sécurité cloud.

Un segment de l’industrie de la cybersécurité qui devrait peser 77,5 milliards de dollars à horizon 2026, dans le monde, selon MarketsandMarkets.

Les termes financiers de l’opération n’ont pas été dévoilés.

Plateforme DevSecOps

« Accueillir l’équipe de Fugue parmi nos plus récents Snykers est un bon moyen de démarrer l’année 2022 », a déclaré Peter McKay, CEO de Snyk. « Ensemble, nous réimaginerons à quoi la sécurité cloud peut et devrait ressembler pour les équipes DevSecOps d’aujourd’hui, afin qu’une innovation plus sûre puisse émerger dans le monde entier », a-t-il ajouté.

Il s’agit de se doter d’une plateforme CSPM conçue par et pour les développeurs. Cela inclut l’automatisation et la détection des vulnérabilités dans les charges de travail dédiées.

Entreprise fondée en 2013, Fugue (anciennement Luminal) a levé 85 millions de dollars en huit tours de tables, indique Crunchbase. Fugue a notamment bouclé une levée de fonds de 8 millions de dollars en mai 2021, selon des documents déposés auprès du gendarme boursier américain (SEC) .

« A l’heure où nous unissons nos forces avec Snyk, notre mission fondatrice – la sécurité par et pour les développeurs – ne change pas, mais s’étend aux opportunités qui se présentent à nous », a déclaré Josh Stella, cofondateur et CEO de Fugue. « Nous sommes ravis d’atteindre maintenant plus de développeurs où qu’ils se trouvent, pour construire l’avenir et le sécuriser. »

Snyk, de son côté, a vu sa valorisation tripler en 2021, suite à une levée de fonds de 530 millions $ en série F. La société a démarré son activité en 2015 à Londres et à Tel Aviv. Sa plateforme de sécurité est utilisée par les équipes de développement d’entreprises comme Google, Intuit, MongoDB, New Relic et Salesforce.

(crédit photo @snyksec)

Recent Posts

Quand le candidat IT idéal n’est pas celui que vous croyez

L'usage de "deepfakes" et d'informations d'identification personnelle volées progresse chez les candidats et usurpateurs patentés…

4 heures ago

Roaming : le menu dans l’Union européenne jusqu’en 2032

La nouvelle régulation sur l'itinérance mobile dans l'UE est entrée en application. Quelles en sont…

4 heures ago

Vers une régulation européenne des cryptoactifs : quelles bases technologiques ?

Les colégislateurs de l'UE ont trouvé un accord provisoire sur trois propositions de règlements touchant…

7 heures ago

Google Cloud ouvre sa région France

Google Cloud dispose d'une région France lancée commercialement fin juin. Une étape indispensable pour lutter…

10 heures ago

Pourquoi FedEx bascule des grands systèmes au cloud

Le transporteur américain FedEx va fermer les 20% restants de ses mainframes dans les deux…

10 heures ago

Cloud de confiance : quelle feuille de route pour S3NS, la coentreprise Google-Thales ?

Sous l'ombrelle S3NS, Google et Thales esquissent une première offre en attendant celle qui visera…

1 jour ago