Sécurité : DeviceLock, un russe veut conquérir la France

Sécurité

C’est l’histoire d’une société russe spécialisée dans la sécurité et autorisée à travailler avec l’armée américaine… Une vraie performance, assez rare pour être soulignée

Alexei Lesnykh, responsable du développement de DeviceLock, présente sa société spécialisée dans la lutte contre la fuite des données. C’est une entreprise moscovite, à caractère international. La société est présente en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni.

Comment est né DeviceLock ?

La compagnie est née il y a plus de dix ans, en 1996. A cette époque, elle s’appelait Smartline. Le changement de marque, opéré il y a peu, avait pour but de clarifier la visibilité de la société sur le marché. Nous n’étions pas réellement visibles auparavant, il y a avait une certaine confusion autour de nos produits. Notre site Web s’appelle désormais du même nom. Nous sommes plus de 40 personnes, plus 17 autres qui travaillent sur la partie commerciale et marketing. Nous sommes présents, aux USA, en Grande-Bretagne, en Allemagne et en Italie. Nous espérons prochainement mettre en place une équipe en France.

La France est un pays très bien développé en ce qui concerne les produits IT et la sécurité. C’est un marché qui a un fort potentiel ! Nous allons tout faire pour y accélérer notre développement.

Ciblez-vous des secteurs en particulier?

D’un point de vue vertical, les secteurs les plus importants sont les organisations militaires, les Finances, l’Industrie, et depuis peu la Santé. Bien entendu pour les agences de sécurité les plus sensibles, nous avons ouvert notre code source. Nous sommes certifiés par les autorités américaines pour tous nos produits. Et nous continuons à tout faire pour rassurer nos clients.

Que recouvre votre offre DeviceLock ?

Le produit prévient, empêche la fuite de données. Ce logiciel propose un niveau supplémentaire de protection sur le périmètre du réseau.

Les équipements électroniques disposent désormais d’une capacité de stockage énorme. Les clés USB vont toutes vers le giga-octet, mais pas seulement les MP3. Il est donc possible d’y stocker des données sensibles ou du code malveillant.

Device Lock permet de contrôler la nature de ce qui se connecte sur un poste fixe ou mobile d’un employé. Il peut également vérifier l’intégrité des équipements Bluetooth, Serial Interface, Firewire…

Notre produit est également capable de détecter des keyloggers et de bloquer les espions. Il est possible de mettre en place du Time Based Management, soit des règles en fonction de l’heure. Tel individu peut se connecter à telle heure sur tel poste.

Avec le Data Shadowing, l’administrateur peut également voir ce que le salarié upload sur une clé USB. Il s’agit d’un outil très intéressant, mais à utiliser précisément. Il est également possible d’utiliser cette solution pour des ‘smartphones’ ou des PDA.

Pour les ‘smartphones’, Device Lock peut détecter des problèmes lors de la synchronisation avec un ordinateur et cela sans prendre en compte la technologie de connexion. Le dispositif permet de définir les règles de synchronisation, c’est ce que nous appelons le FDT pour Filtering of Data Type.

Prix et disponibilité DeviceLock 6.2.1 est disponible auprès du réseau de distribution de SmartLine (PC Ware, Comsoft – SOS developers, pour la France) et sur la boutique en ligne de son site Web. La version la plus récente du logiciel est commercialisée au prix de 31,20 euros HT.

” class=”alignleft” />


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur