Sécurité IT : Check Point convie les entreprises au rendez-vous de ThreadCloud

CloudSécurité

Check Point invite les éditeurs et les entreprises à mener de conserve la lutte contre le cyber-activisme. De cette collaboration résulte ThreadCloud, un réseau mondial d’interconnexion entre outils de protection et passerelles de sécurité.

Check Point réunit à la table de son cloud éditeurs et entreprises, invités à coopérer dans la lutte contre le hacking. Fruit de cette entreprise, ThreadCloud, un réseau collaboratif de détection de menaces, connecté en temps réel à toutes les passerelles de sécurité.

Le recours à une infrastructure centralisée à distance permet d’accélérer le traitement des résultats d’analyses et la diffusion de signatures virales, sans solliciter à outrance chacun des postes de travail situés en aval : le serveur seul fournit la puissance de calcul et uniformise le déploiement. De même, la réactivité du système en est accrue, avec des listes de domaines infectés et des rapports d’intrusion continûment mis à jour. Nombre d’éditeurs de solutions de protection antivirus (Kaspersky Labs ; Symantec) ont adopté une stratégie similaire pour aborder 2012, unanimement reconnue comme l’année du cloud.

Check Point table ainsi sur une vigilance constante de cette intelligence artificielle, ponctuée d’une mise en exergue des menaces les plus sophistiquées, dans une logique préventive, aux antipodes de cette désinformation qui règne généralement en interne avec des solutions plus traditionnelles, déployées au compte-goutte, poste par poste. En outre, des algorithmes d’analyse comportementale des menaces accentuent le caractère proactif de la démarche. La base de données compte actuellement quelque 250 millions d’adresses passées au crible, 300 000 sites malveillants et environ 4,5 millions de définitions de malwares.

Anti-Bot et Antivirus

ThreadCloud vient se greffer indifféremment sur ces deux composants logiciels, mises à jour pour l’occasion, en version R75.40. La transition s’effectue sans frais pour les titulaires de licences. Pour les primo-arrivants, l’échelon tarifaire de base est fixé à 1500 dollars l’unité. Anti-Bot détectera alors plus efficacement (dixit Check Point) les machines infectées du réseau, puis les isolera, pour éviter leur prise de contrôle à distance et leur éventuelle implication dans des cyberattaques.

 

Cloud Check Point cyber-activisme

Crédit images : © dgmata – Fotolia.com & Check Point


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur