Sécurité: les salariés prennent des risques

Sécurité

Prudents à leur domicile, les employés se conduisent de manière plus dangereuse dans leur entreprise, révèle une étude

La sécurité est aujourd’hui une préoccupation majeure des utilisateurs d’ordinateurs. Mais si la prudence est de mise au domicile, le comportement au sein de l’entreprise diffère quelque peu. Telle est la conclusion d’une étude mondiale de Trend Micro, éditeur de sécurité, qui risque de faire frissonner les DSI… Et les pousser à acheter les solutions de Trend ?

Le résultat le plus marquant est la corrélation entre la présence d’un département informatique et le sentiment de sécurité de l’utilisateur envers les menaces de type virus ou spam. Ce sentiment induit souvent un comportement en ligne plus insouciant, ce qui ne facilite pas la protection contre les menaces, toujours plus imprévisibles, explique Trend. 39% des utilisateurs ont répondu qu’ils faisaient confiance à leur service informatique pour les protéger de menaces comme le spyware et le phishing. Avec une telle certitude, beaucoup d’entre eux reconnaissent qu’ils adoptent un comportement moins méfiant. Parmi ceux-ci, 63% se sentent plus à l’aise pour cliquer sur des liens suspects ou consulter des sites douteux, puisque l’informatique a installé un logiciel de sécurité sur leur ordinateur. 40% déclarent que la raison de leur comportement tient à la disponibilité de l’informatique pour les aider en cas de problème. Aux États-Unis, 48% des utilisateurs reconnaissent adopter un comportement plus téméraire face aux e-mails et liens suspects. Ces derniers donnent comme raison le soutien de l’informatique en cas de problème. Les résultats sont comparables en Allemagne (39%) et au Japon (28%). La présence d’un logiciel de sécurité sur l’ordinateur est une raison évoquée pour justifier leur comportement en Allemagne (76%) et aux États-Unis (65%). Au Japon, le pourcentage est de 42%. Aux États-Unis, 1 utilisateur sur 3 (34%) et plus de 1 sur 4 en Allemagne (29%) et au Japon (28%), admettent que leur comportement vient du fait que l’équipement informatique ne leur appartient pas. C’est pourtant bien en entreprise que les ordinateurs sont les plus fragiles!


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur