Sécurité, perspectives, dépenses: les priorités des PME européennes

Cloud

Une étude commandée par HP fait le point. Elle montre encore une fois de fortes disparités selon les pays

Les petites et moyennes entreprises sont au coeur du tissu économique européen. En France par exemple, les PME sont de loin, le premier employeur du pays. Et en matière de nouvelles technologies, elles sont souvent plus réactives que les grand comptes. Toujours en France, le taux d’équipements en téléphonie mobile est par exemple supérieur à celui des grandes entreprises…

D’un autre côté, ces entreprises sont soumises au mêmes problématiques, notamment en terme de sécurité informatique. Sur ce terrain, la prise de conscience a été longue et douloureuse. Mais selon une étude commandée par HP et menée auprès de 300 PME-PMI implantées au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, la sensibilisation à ces problèmes s’est accrue. Selon l’étude, la moitié des PME européennes ont été confrontée à des problèmes de sécurité informatique en 2004, et notamment à des attaques de virus. Cependant, la perception de la dangerosité de ces menaces est différente selon les pays. Loin derrière le Royaume-Uni (64%), la France est le second pays à être le plus sensibilisé à ce phénomène avec 45% des PME-PMI se sentant concernées. Par ailleurs, tandis que 26% des PME-PMI anglaises interrogées prévoient d’augmenter considérablement leurs dépenses en matières de sécurité, elles ne sont que 15% en France et 4% en Allemagne. Et si 37% des entreprises européennes interrogées placent la sécurité en première position de leurs préoccupations, en France, ce thème ne vient qu’en deuxième position, derrière le retour sur investissement. L’accès au support technique et aux experts locaux est un élément déterminant pour la majorité des PME-PMI européennes. Ainsi, environ 76% d’entre elles font appel à l’expertise locale pour limiter les pannes informatiques et garantir leur productivité. Concernant leur activité, les PME européennes estiment à 60% que leurs perspectives sont en nette amélioration par rapport à l’année dernière. . Mais là encore, les réponses sont très contrastées selon les pays. Ainsi, si 80% des PME-PMI anglaises interrogées se déclarent plus confiantes, elles ne sont que 46% en France et 45% en Allemagne. Corollaire de ce regain de confiance : les entreprises pensent augmenter leurs dépenses informatiques cette année. C’est le cas de 77% des PME-PMI interrogées au Royaume-Uni et de 44% en France.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur