Sécurité : Trustworthy Computing de Microsoft victime du plan social

RégulationsSécurité

Microsoft a décidé de fermer l’activité sécurité Trustworthy Computing. Les experts sécurité seront réaffectés dans les divisions Cloud et juridique.

Elle était attendue, mais on ne connaissait pas son ampleur. Microsoft a donc annoncé une seconde vague de suppressions de poste, après la première qui avait été présenté par Satya Nadella en juillet dernier. Ce rajout concerne cette fois plusieurs salariés de Microsoft et notamment la fermeture d’un centre de recherche dans la Silicon Valley.

Il concerne aussi le Trustworthy Computing (TwC), qui est spécialisé dans la sécurité. Microsoft a en effet annoncé la fermeture de ce centre. Pour mémoire, il est né juste après le lancement de Windows XP. Plus exactement, il a vu le jour le 15 janvier 2002 après un mémo de Bill Gates qui, conscient de problèmes de sécurité, avait décidé de créer la plateforme TwC. L’ancien dirigeant avait fixé 4 orientations à cette équipe : la disponibilité, la sécurité, la confidentialité et la confiance. A l’époque, il s’agissait de répondre à plusieurs inquiétudes de la part de grandes entreprises et des institutions sur la sécurité des produits de l’éditeur après plusieurs attaques importantes. Bill Gates s’était rendu compte que Microsoft courrait le risque de perdre des parts de marché si la firme ne se penchait pas sur les questions de sécurité.

Une dispersion des talents au sein de Microsoft

Les débuts de PwC ont concerné la formation des développeurs sur les problématiques de la sécurité et la nécessité de tester les mises à jour de Windows pour s’assurer de leur fiabilité. Par la suite, le groupe s’est étoffé en recrutant des experts de la confidentialité et de la sécurité. Ce laboratoire est devenu un centre d’expertise reconnu et a participé à sa façon à renforcer la sécurité des différentes solutions de Microsoft. Parmi ses faits d’arme, il était en charge de la supervision des Patch Tuesday mensuels. Il a élaboré aussi des outils de tests de pénétration. Il a été un acteur attentif de l’évolution des menaces.

La fermeture de TwC va entraîner une redistribution du personnel dans d’autres entités du groupe. Ainsi, des salariés sont attendus dans l’activité Cloud et d’autres dans l’entité juridique. Les experts travailleront ainsi au plus près des équipes opérationnelles.

A lire aussi :

Microsoft offre aux gouvernements l’audit du code source de ses produits

Pour Microsoft, une des principales menaces de sécurité s’appelle… Windows XP


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur