SecuTablet : une tablette BlackBerry sécurisée… sous Android

MobilitéPolitique de sécuritéSécuritéTablettes
Galaxy Tab S 10.5

Alliance de circonstance entre BlackBerry, IBM et Samsung pour la mise au point de la SecuTablet, un dérivé de la Galaxy Tab S 10.5 adapté aux exigences de sécurité du gouvernement allemand.

Dans le cadre du CeBIT 2015 d’Hanovre (Allemagne), BlackBerry lève le voile sur une nouvelle offre, la SecuTablet. Un produit inédit chez le constructeur canadien, puisqu’il s’agit d’une Galaxy Tab S 10.5, une tablette Android issue du catalogue de Samsung !

Ce produit a été mis au point par Secusmart, filiale de BlackBerry depuis l’été 2014 (voir « BlackBerry s’offre Secusmart, spécialiste du chiffrement voix/données »), IBM et Samsung. Dédiée avant tout aux gouvernements et administrations, la SecuSmart allie les outils de sécurité de BlackBerry, aux applications mobiles d’IBM, le tout sur une tablette Android adaptée aux besoins des entreprises. L’utilisation d’applications plus classiques, comme Facebook, Twitter ou YouTube, reste permise.

« La sécurité est enracinée dans chaque partie du portefeuille de BlackBerry, et comprend des solutions de cryptage des données et de la voix », explique le Dr Hans-Christoph Quelle, PDG de Secusmart GmbH, filiale de BlackBerry. « Des clients gouvernementaux nationaux et internationaux ont confié leurs communications voix et données à la solution Secusmart Security Card depuis plusieurs années. Cette même technologie sécurise la nouvelle SecuTablet. »

Rassurer le gouvernement allemand

Entreprise allemande, Secusmart vise bien évidemment ici avant tout le gouvernement de son pays d’origine. La SecuTablet est ainsi en cours de certification auprès de l’Office fédéral de la sécurité des technologies de l’information (le VS-NfD). De quoi aider à aborder le difficile marché allemand, devenu très frileux suite à l’affaire Snowden.

Cette annonce confirme par ailleurs la volonté de rapprochement entre BlackBerry et Samsung sur le front des solutions dédiées aux professionnels. Rappelons que l’offre de sécurité Knox (Samsung) sera directement prise en charge par BES12 (BlackBerry). Voir à ce propos notre article « Samsung et BlackBerry consolident la sécurité des terminaux Android ».

BlackBerry, dont les ventes sont en berne, trouve ici de nouveaux marchés. Samsung consolide pour sa part sa position dans le secteur des terminaux mobiles d’entreprise. Le constructeur coréen dispose d’ailleurs d’une branche dédiée spécifiquement aux professionnels. Le partenariat entre les deux firmes n’est pas sans rappeler celui existant entre IBM et Apple autour des devices et apps iOS.

Pour rappel, la Galaxy Tab S 10.5 est une tablette Android 10,5 pouces, proposant une résolution de 2560 x 1600 points et dotée d’un processeur octocœur Exynos 5420 (4 cœurs Cortex-A15 à 1,9 GHz et 4 cœurs Cortex-A7 à 1,3 GHz), épaulé par 3 Go de RAM et une quantité correcte de mémoire flash (16 ou 32 Go suivant les modèles). Une offre classique, mais bien maîtrisée, disposant d’un bel écran, d’une autonomie canon et accessible à un prix public raisonnable : 469 euros TTC en WiFi, 549 euros en WiFi + 4G.

À lire aussi :
Le CEO de BlackBerry revendique une ‘neutralité’ des apps mobiles
MWC 2015 : Les Samsung Galaxy S6 et S6 Edge font leur show
Les applications IBM MobileFirst for iOS en images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur