Séisme en Algérie: grave rupture de câbles sous-marins jusqu’en Asie

Régulations

Le tremblement de terre qui vient de frapper durement l’Algérie -le bilan s’alourdit: un millier de morts et déjà plus de 6.000 blessés – a provoqué la rupture de plusieurs câbles sous-marins communiquant vers le Proche Orient et l’Asie

Le séisme survenu la nuit dernière à proximité d’Alger a provoqué la rupture de plusieurs câbles sous-marins. Les liaisons téléphoniques vers l’Algérie ont été coupées, tandis que les communications vers plusieurs pays d’Asie, du Moyen-Orient et du Pacifique sont affectées. En effet, les câbles Alpal 2 (Algérie , Palma de Majorque), Sea Me We 2 (Marseille ? Singapour), FLAG et Colombus 2 ont été très fortement impactés. Force est de constater que les liaisons ont été totalement interrompues. Pour faire face à l’ampleur des dommages, l’opérateur français, en coopération avec les opérateurs concernés (Algérie, Italie, Espagne, Tunisie et Maroc), a mobilisé tout un contingent de techniciens (plus d’une centaine) pour tenter de rétablir le trafic et les liaisons au plus vite. En raison de dégâts importants sur les deux câbles sous-marins desservant l’Algérie (Alpal 2 et Sea Me We 2) immergés à plus de 2;500 mètres et sectionnés en plusieurs endroits, les opérateurs de télécommunications de la région Méditerranée, dont France Télécom, co-propriétaires de ces câbles, se trouvent face à une situation sans précédent.

Des navires câbliers à la rescousse Le rétablissement progressif des communications avec l’Algérie nécessitera un délai certain, encore difficile à apprécier. Des solutions terrestres d’acheminement sont déployées via les pays voisins -Maroc etTunisie- ainsi que des solutions par satellites. Trois navires câbliers dont le Raymon Croze de France Télécom ont été dépêchés sur la zone pour assurer les réparations au plus vite. “L’importance des dégâts nécessitera des travaux longs et délicats. L’évaluation précise des travaux et la date du retour à la normale ne pourront être établies avant l’arrivée de la flotte sur zone.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur