Selon les analystes, HP s’apprête à licencier 5 à 10%…

Cloud

5 à 10% des effectifs de Hewlett Packard seraient menacés, estiment des analystes sur la base des provisions pour charges exceptionnelles annoncés par Mark Hurd, nouveau dg de HP

Comme IBM, entre autres constructeurs, Hewlett Packard doit ré-ajuster le coût de ses charges de fonctionnement. C’est l’activité “imprimantes et ordinateurs” qui interpelle le plus les experts.

Nous prévoyons que Mark Hurd va mettre en oeuvre un plan détaillé visant à améliorer encore les résultats de HP dans les deux prochains mois, d’où ressortirons des réductions de postes – s’élevant probablement entre 5 et 10% des effectifs actuels, soit 7.500 à 15.000 postes”, explique un rapport d’un analyste de Sanford C. Bernstein. Selon lui, ces mesures conduirait à améliorer les revenus par action de 20 à 40 cents. Chez Merril Lycnh, on prévoit que ces coupes dans les effectifs seraient annoncées d’ici au mois d’août. Là encore, l’hypothèse est la même: une réduction de 5 à 10% du personnel conduirait à une amélioration du profit par action se situant entre 21 et 42 cents. HP a déjà procédé au cours des mois précédents à des allégements de structure dans les divisions Images et impression, Serveurs et stockage, et dans celle des Services. Il ne s’agit pas toujours de licenciements secs: 1.900 salariés ont pu bénéficier d’un plan d’aide à des reclassements volontaires. Ce genre de mesures n’est pas l’apanage de Hewlett Packard. Le mois dernier, IBM a officialisé une réduction de postes devant toucher entre 10.000 et 13.000 salariés.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur