Semi-conducteurs, la reprise attendue pour 2010

Cloud

En dépit d’une baisse annuelle de 20%, les ventes de semi-conducteurs sont en hausse de 17% ce trimestre. Elles annonceraient une reprise de la croissance pour 2010.

Reprise de croissance chez les semi-conducteurs en 2010 ? Les analystes sont affirmatifs. Certains signes ne tromperaient pas : l’évolution de la demande sur les principaux débouchés, la réduction des stocks et la hausse du prix moyen des composants. Une reprise apparemment annoncée par les bons résultats des ventes de semi-conducteurs au 2e trimestre : plus 17% par rapport au début de l’année soit, 51,7 milliards de dollars (36,2 milliards d’euros).

Bien sûr, le secteur n’est pas revenu à son niveau d’avant crise. La demande est en hausse certes mais l’amélioration des ventes du 2e trimestre ne compense pas la baisse annuelle de 20%. Les spécialistes se focalisent pourtant sur les récents bons résultats du secteur. Ainsi, au mois de juin, les ventes se sont élevées à 17,2 milliards de dollars soit, 3,7% de plus qu’au mois de mai. Ce qui fait dire à la SIA (Association de l’Industrie des Semi-conducteurs), l’une des principales associations d’industriels du secteur, que cette « quatrième hausse mensuelle consécutive des ventes montre que le secteur revient progressivement vers une tendance de croissance saisonnière normale».

Nouveaux marchés pour les semi-conducteurs…

En ligne de mire des analystes pour l’année à venir, l’évolution de la demande sur ses principaux débouchés : les ordinateurs personnels et les téléphones qui représentent ensemble environ 60% de la consommation de semi-conducteurs. Aussi, la réduction des stocks permet de voir le bout du tunnel. Trop importants au cours des derniers trimestres, les stocks sont maintenant « faibles – mais adaptés – compte tenu des niveaux actuels de revenus », considérait récemment l’analyste financier Carlo Ciriello cité dans Les Echos (11/08/2009).

Autre bon signe, le prix moyen des composants. En baisse de «5 à 8% chaque trimestre entre l’automne 2008 et l’été 2009 » d’après les données des Echos, « il devrait commencer à remonter.»

Espérons que les industries du secteur voient, comme Intel, leur croissance filer en flèche. L’entreprise dirigée par Paul Otelini a enregistré sa plus forte croissance au 2e trimestre par rapport au premier depuis 1988, rapporte aujourd’hui le quotidien financier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur