Semi-conducteurs : le marché a fait mieux qu’un saut de puces en 2013

Composants

L’industrie des semi-conducteurs a connu une année 2013 satisfaisante avec une croissance substantielle. Le paysage reste toutefois contrasté suivant les zones géographiques et les domaines. Dans cet élan, 2014 et 2015 s’annoncent également sous les meilleurs auspices si l’on se fie aux prévisions.

Au niveau mondial, l’industrie des semi-conducteurs a vu ses ventes augmenter de 4,8% en 2013 pour atteindre 305,6 milliards de dollars, indique un rapport publié par la SIA (Semiconductor Industry Association). Les ventes ont même dépassé les prévisions du WSTS (World Semiconductor Trade Statistics), un autre organisme faisant foi dans ce secteur.

Une fin d’année 2013 en trombe

De surcroît, l’année s’est terminée en fanfare avec un mois de décembre record (chiffre d’affaires global de 26,6 milliards de dollars). Plus globalement, le quatrième trimestre s’est soldé par des ventes à hauteur de 79,9 milliards de dollars, soit une hausse de 7,7% en un an selon le SIA.

Reste que le marché des semi-conducteurs est très cyclique et qu’il a beaucoup fluctué depuis 2008. Il faudra donc examiner attentivement le marché durant 2014 et 2015 pour dégager une tendance significative.

Un marché contrasté suivant les régions

De plus, la croissance globale du secteur cache diverses fortunes suivant les zones géographiques. Avec une croissance de 13,1% en 2013, le marché américain est le plus dynamique. Les Etats-Unis hébergent le plus grand nombre de sièges sociaux de compagnies du secteur des semi-conducteurs. Si une grande partie de l’offre est donc encore largement concentrée aux Etats-Unis, la demande va croissante en Chine et dans la zone Asie Pacifique qui est devenu le plus grand marché en la matière.

En 2013, la zone Asie Pacifique a d’ailleurs connu une hausse de 7% des ventes de semi-conducteurs tandis que l’Europe, encore en convalescence, affichait une croissance de 5,2%.

Avec une chute de 15% de ses ventes, le Japon reste, lui, un cas très particulier. “Le Japon a une histoire singulière ; le pays gardé artificiellement le taux de change bas pour stimuler les exportations, ce qui a mis un frein sur les ventes dans le marché intérieur. Il pourrait y avoir une meilleure croissance en 2014“, a déclaré Falan Yinug, directeur du SIA pour les statistiques industrielles et la politique économique.

2014 et 2015 sous les meilleurs auspices

Malgré des marchés contrastés, les prévisions du WSTS pour 2014 et 2015 atteignent, respectivement, 317 et 328 milliards de dollars. L’organisme prédit que toutes les catégories de produits et toutes les régions afficheront de la croissance au cours de ces deux exercices. Le sans-fil et les puces pour automobiles devraient, eux, croître plus vite que le marché total.

En 2013, les puces “numériques” ont représenté les plus grosses ventes avec 85,9 milliards de dollars (croissance de 5,2% en un an) suivies par les puces “analogiques” qui ont représenté pour 40,1 milliards de dollars de ventes.


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur