Semi-conducteurs : l’industrie se prépare au retournement de cycle

ComposantsMobilitéPoste de travail

Les excédents de stock et le ralentissement de la demande entraîneraient une baisse de 7,2% des ventes mondiales de semi-conducteurs en 2019, selon IDC.

Après trois années consécutives de hausse, le marché des semi-conducteurs devrait décroître en 2019. Ainsi, le cabinet IDC prévoit que les ventes mondiales de puces électroniques plafonneront à 440 milliards de dollars cette année. Un montant en baisse de 7,2% par rapport aux 474 milliards de dollars générés par les fabricants en 2018.

Cette année-là, les 10 premiers fabricants mondiaux de semi-conducteurs, Samsung Electronics en tête, se sont arrogés 62% des revenus du marché (+ 7 points en deux ans).

En 2018 toujours, le segment des mémoires DRAM (+36% à 99 Md$) et NAND (+12% à 55 Md$) a porté le marché. En cause, une forte demande de mémoires couplée à une hausse des prix moyens de vente. Mais au quatrième trimestre l’offre est devenue excédentaire.

La tendance devrait se poursuivre jusqu’en 2020, selon IDC.

Les secteurs clés du retour à la croissance

Pour Mario Morales, vice-président de programme semi-conducteurs chez IDC, « le ralentissement actuel du marché est lié à la faiblesse de la demande, particulièrement en Chine, et à l’absorption lente d’excédents de stock sur certains des principaux segments, dont l’automobile, la téléphonie mobile et les infrastructures cloud. »

Les revenus semi-conducteurs devraient atteindre leur plus bas niveau à la fin du troisième trimestre 2019. Cependant, la demande devrait ensuite repartir à la hausse.

« L’investissement dans les infrastructures cloud, les terminaux mobiles 5G, la norme WiFi 6, les cartes réseau (NICs) intelligentes, les capteurs automobiles… Mais aussi les technologies avancées de propulsion (powertrain), les puces d’accélération de réseaux de neurones (accélérateurs IA) et les systèmes sur puces (SoC) pour l’Edge computing » joueront un rôle déterminant dans le retour à la croissance, selon l’analyste.

Ainsi, rapporte IDC, le marché devrait reprendre des couleurs dès 2020 et croître à un rythme annuel moyen de 2%, pour atteindre les 524 milliards de dollars à horizon 2023.

(crédit photo © shutterstock)

Lire aussi :