Semi-conducteurs : STM s'empare des activités sans-fil de NXP

Cloud
crédit photo © FotolEdhar Fotolia.com

Le nouvel ensemble devrait se hisser au 3e rang mondial derrière TI et Qualcomm

Il faudra compter avec un nouvel acteur de poids dans le secteur des puces wireless. Le franco-italien STMicrolectronics (STM) annonce la création d’une joint-venture avec NXP (ex-Philips semiconductors) autour de ces composants. Mais c’est STM qui contrôlera le nouvel ensemble avec 80% du capital.

Le fondeur déboursera à NXP 1,55 milliard d’euros cashdans cette opération. Les synergies devraient atteindre 250 millions de dollars à l’horizon 2011. Le nouveau groupe devrait se hisser au troisième rang mondial et ainsi venir titiller Intel, Texas Instruments ou encore Qualcomm, les géants des puces pour terminaux sans-fil.

“La force de cette joint-venture réside dans les excellentes relations qu’elle entretient avec ses clients clés, ainsi que dans les portefeuilles de produits et de propriété intellectuelle complémentaires apportés par NXP et STMicroelectronics et qui créent une offre riche et étendue, capable de fournir au marché des innovations de pointe”, commente Carlo Bozotti, p-dg de STM.

“La nouvelle entreprise sera un acteur solide parmi les trois premiers du secteur et parmi les rares sociétés disposant de l’envergure et de l’expertise indispensables pour procéder aux investissements de R&D nécessaires afin de se positionner comme un acteur leader sur le marché du multimédia mobile et sans fil”, estime le tandem dans son communiqué. Elle aura son siège en Suisse, et emploie à elles deux (et pour le moment…) 9.000 salariés.

Les composants pour appareils ‘wireless’ comme les téléphones mobiles représentent un marché stratégique. Ils pèsent ainsi 14% du total des puces vendues sur la planète. En 2007, ces activités ont généré chez les deux partenaires un chiffre d’affaires de 3 milliards de dollars.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur