Semiconducteurs : un marché en hausse malgré le Japon

CloudTablettes

le marché du semi-conducteurs résiste bien face au désastre japonais et aux conditions économiques incertaines. Il devrait progresser de 7,2% en 2011.

A l’instar de la DRAM, le marché des semiconducteurs devrait connaître une forte croissance cette année. IHS iSuppli prévoit un chiffre d’affaires pour 2011 en hausse de +7,2% estimé à 325,9 milliards de dollars (environ 226,4 milliards d’euros) contre 304,1 milliards de dollars (211,2 milliards d’euros) en 2010.

Malgré la catastrophe survenue au Japon, le secteur des semi-conducteurs semble s’être organisé pour compenser les potentielles baisses de production de l’archipel. L’analyste confie même qu’il a revu ses chiffres à la hausse étant donné la demande massive de pièces de silicium encouragée par les tablettes et les smartphones notamment. Si elle se confirme, la hausse de 2011 sera, malgré sa modestie, quasiment considérée comme un exploit après les plus de 32% de croissance de 2010.

Ces même terminaux mobiles ainsi que les e-books readers, support de stockage SSD et consoles de jeux portables devraient booster les ventes des puces communicantes (sans fil). Le revenu pour ce type de produit va croître de plus de 17,6% en 2011. Il s’agira de la plus forte croissance dans le secteur des semi-conducteurs. Avec une hausse de 7,3%, le secteur industriel constituera la deuxième plus forte progression tandis que l’électronique grand public et l’automobile afficheront les plus faibles croissances à 3,1% et 3% respectivement.

Evolution décennale du marché des semiconducteurs selon IHS.
Evolution décennale du marché des semiconducteurs selon IHS (cliquer sur l'image pour l'agrandir).

Enfin malgré le succès des tablettes tactiles, IHS iSuppli prévoit que le marché des ordinateurs portables contribuera fortement à la croissance de la demande. Laquelle devrait atteindre les 6,2% de hausse, soit la troisième plus forte croissance annuelle du secteur. Seuls les semi-conducteurs dédiés aux communications filaires connaîtront une régression, limitée toutefois à -1,7%.

Depuis 2010 les ventes de petites pièces en silicium sont repartis à la hausse (+32,2%) après deux années noires liées à la crise économique (-5,3% en 2008 et -11,6% en 2009). D’ici 2015 elles devraient générer près de 411 milliards de dollars de revenus (285,5 milliards d’euros). Néanmoins, la croissance devrait ralentir significativement en 2012 et 2013 avant de repartir à la hausse en 2014 pour se stabiliser en 2015. Bref, un marché capricieux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur