Serveurs à processeurs ARM : Qualcomm lance les CPU Centriq 2400

CloudComposantsDatacentersPoste de travailServeurs

Qualcomm dévoile ses tous premiers processeurs à technologie ARM pour serveurs avec la gamme Centriq 2400.

A l’occasion d’une conférence qui s’est tenue le 8 novembre à San Francisco, Qualcomm Datacenter Technologies, filiale de Qualcomm Technologies, a annoncé la commercialisation de la famille de processeurs à technologie ARM pour serveurs gravés en 10 nm (nanomètres).

La famille de processeurs Qualcomm Centriq 2400 a été développée pour traiter des applications cloud s’exécutant dans les datacenters. La firme américaine avance des performances par watt et par dollar exceptionnelles.

« L’annonce d’aujourd’hui est un accomplissement important et l’aboutissement de plus de quatre années d’efforts intenses de conception, de développement et d’activation de l’écosystème, a ainsi déclaré Anand Chandrasekher, vice-président et PDG de Qualcomm Datacenter Technologies. Nous avons conçu le processeur serveur basé sur la technologie ARM le plus avancé au monde qui offre une haute performance couplée à l’efficacité énergétique la plus élevée, permettant à nos clients de réaliser des économies significatives. »

18 milliards de transistors

Gravés dans la technologie FinFET 10 nm (nanomètres) de Samsung, une première pour des CPU ARM pour serveurs, ces processeurs concentrent pas moins de 18 milliards de transistors sur une surface de silicium de seulement 398 mm2.

La gamme Centriq 2400 prend également en charge l’environnement d’exploitation sécurisé TrustZone d’ARM et supporte les hyperviseurs pour la virtualisation. Ces processeurs disposent de 6 canaux pour de la mémoire DDR4 cadencée à 2667 MHz, peuvent supporter jusqu’à 768 Go de capacité totale de DRAM et gèrent 32 lignes PCIe Gen3 grâce à 6 contrôleurs PCIe.

Le Centriq 2460, modèle le plus performant de la gamme, intègre 48 cœurs « Falkor » 64 bits (un coeur développé sur la base du coeur ARM Cortex-A57) en single thread et 60 Mo (valeur unifiée) de cache L3 distribuée sur la puce, 64 ko de Cache L1 pour les instructions et 512 Ko de cache L2 partagé pour chaque groupe de deux coeurs.

Cadencé à 2,2 GHz en nominal et jusqu’à 2,6 GHz, il présente une enveloppe thermique de 120 watts ; un TDP à comparer aux 205 watts d’un processeur Intel Xeon.

Plus performant et moins onéreux que Xeon

La comparaison avec les processeurs serveurs d’Intel se poursuivre en matière tarifaire. Positionné à 1995 dollars, la puce haut de gamme de la famille Centriq 2400 est 4 fois moins onéreuse que le processeur Intel haut de gamme Xeon Platinuum 8180 (tarif de 10 009 dollars) à 38 coeurs et 56 threads. Il offre ainsi une performance par dollar supérieure de 4 fois par rapport à ce dernier ainsi qu’une performance plus élevée de 45% par watt.

Il convient toutefois de le comparer aux Thunder X2 de Cavium, des SoC (System on Chip) pour serveurs intégrant également 48 coeurs à technologie ARM et optimisés pour le traitement des applications cloud dans les datacenters.

La gamme Centriq 2400 est complétée par 2 autres processeurs avec le Centriq 2434 à 40 coeurs (avec un TDP de 110 watts) et le Centriq 2453 à 46 coeurs, respectivement à 888 dollars et 1383 dollars.

Un écosystème soutenu

Mais, la puissance et les performances seules ne seraient rien sans le concours de de fournisseurs de services cloud et de sociétés technologiques. En nombre, elles semblent réserver un excellent accueil à la gamme Centriq 2400 de Qualcomm. Parmi elles, on trouve Alibaba, LinkedIn, Cloudflare, American Megatrends, Arm, Cadence Design Systems, Canonical, Chelsio Communications, Excelero, Hewlett Packard Enterprise, Illumina, MariaDB, Mellanox, Microsoft Azure, MongoDB, Netronome, Packet, Red Hat, ScyllaDB, 6WIND, Samsung, Solarflare, Smartcore, SUSE, Uber et Xilinx.

« Google est heureux de voir Qualcomm Datacenter Technologies lancer le processeur Qualcomm Centriq 2400“, a déclaré Bart Sano, vice-président des plates-formes de Google. Nous privilégions le choix dans l’espace de conception des processeurs pour les datacenters. Le choix mène à l’innovation qui, en fin de compte, profite à nos utilisateurs. L’architecture et l’écosystème Armv8-A 64 bits sont maintenant une alternative viable pour la conception de centres de calculs évolutifs. »

«Grâce à son profil hautement performant, les nouveaux serveurs basés sur des Qualcomm Centriq 2400 de HPE satisferont et dépasseront les besoins de nos clients pour un large éventail de charges de travail, de l’analyse Web aux bases de données NoSQL et au cloud computing, déclare de son côté Antonio Neri, président de Hewlett Packard Enterprise (HPE). Nous expédierons ces nouveaux systèmes de serveurs aux premiers clients début 2018. »

Les processeurs Qualcomm Centriq 2400 sont dès à présent disponibles sous forme d’échantillons pour certains clients.

Crédit photos : @Qualcomm

Lire aussi :

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur