Marché des serveurs : HP repasse devant IBM

CloudServeurs
datacenter (crédit photo © Andresr - shutterstock)

Profitant d’un trou d’air chez IBM, HP s’empare nettement de la place de leader du marché des serveurs. Un marché qui reste déprimé, particulièrement en Europe.

Quel gadin ! Au cours du troisième trimestre 2013, selon les derniers chiffres du Gartner, IBM voit ses ventes sur le marché des serveurs s’effondrer de 18,9 % en un an, à 2,8 Md$. Encore leader au second trimestre, Big Blue, probablement victime de la fin d’une période faste correspondant à la sortie de sa nouvelle gamme de mainframes (Systemz) , laisse HP reprendre la première place de ce marché. IBM était le leader du marché des serveurs depuis le 3ème trimestre 2012, HP lui ayant brièvement ravi son leadership au trimestre précédent.

Avec  2,2 % de croissance sur un an, HP dispose désormais d’une part de marché de 27,6 %, contre seulement 22,9 pour IBM. C’est un spectaculaire renversement de tendance pour le Californien qui, depuis le début de 2013, alignait les décroissances à deux chiffres. Le groupe confirme là les bons résultats annoncés lors de ses récents résultats trimestriels, en particulier ceux de sa division infrastructure.

Derrière, Dell conserve sa troisième place, avec une part de marché de 16,4 %. Le Texan voit ses ventes reculer de 3,5 % en un an. Quatrième, Cisco enregistre la meilleure performance du Top 5 (une croissance de 42,7 % en un an) et en profite pour doubler Oracle, dont les ventes continuent de décliner rapidement (-15,5 % sur un an).

L’Europe dans une « spirale négative »

Globalement, le marché des serveurs reste déflationniste, comme depuis le début de l’année. Au troisième trimestre, les ventes de serveurs dans le monde ont reculé de 2,1 % (à 12,3 milliards de dollars), tandis que le nombre d’unités vendues augmentait dans le même temps de 1,9 %. En nombre d’unités vendues, le classement des cinq premiers constructeurs est d’ailleurs sensiblement différent de celui portant sur le chiffre d’affaires réalisé : si HP domine toujours, Dell passe en seconde position devant IBM. Surtout, avec près de 70 000 serveurs livrés sur la période, Huawei apparaît au quatrième rang, devançant Fujitsu d’un cheveu. C’est la première apparition du Chinois dans le Top 5. Le constructeur a connu une croissance supérieure à 200 % sur un an.

Au niveau de la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique – et malgré le dynamisme de ces deux dernières régions -, les ventes de serveurs reculent de 4,3 % sur un an (et les volumes de 7,2 %). Une confirmation des tendances à l’œuvre depuis le début de l’année. Adrian O’Connell, directeur de la recherche de Gartner, parlant même de « spirale négative ». Et de remarquer que le volume d’activités sur la zone EMEA est en recul depuis 9 trimestres consécutifs. Le marché des serveurs EMEA ne pèse plus que 2,8 milliards de dollars au troisième trimestre. En Europe de l’Ouest seule, la décroissance atteint 4,8 % au troisième trimestre.

Europe : Cisco bientôt dans le Top 5

Parmi les constructeurs, HP profite de la faiblesse d’IBM pour s’envoler. Le Californien contrôle plus de 36 % du marché EMEA depuis le début de 2013. IBM, Dell, Fujitsu et Oracle complètent le top5. Gartner signalant que Cisco, n°6 au troisième trimestre, a presque comblé l’écart qui le sépare de son prédécesseur. Grâce à une croissance de près de 30 % des unités livrées, le géant des réseaux pointe même au 5ème rang européen selon ce critère. Reste que sa croissance tend à ralentir (au premier trimestre elle atteignait encore 55 %).

Crédit photo : © Andresr – shutterstock


Voir aussi

Silicon.fr étend son site dédié à l’emploi IT
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur