Serveurs: IBM ravit la 1ère place à HP

Réseaux

Le marché des serveurs, à +18% au 2è trimestre 2011, a vu IBM ravir la 1ère place à HP, suivi de Dell et Oracle (Sun)

La compétition se resserre autour des quatre géants américains, fabricants de systèmes serveurs informatiques. Selon la toute dernière étude d’IDC portant sur le marché mondial des “serveurs” au 2è trimestre 2011 -citée par Dow Jones Newswires-, IBM a pris la première place, tenue jusque là par Hewlett-Packard (HP).

Globalement, le marché a progressé de +13% en valeur sur le trimestre écoulé, ce qui est le meilleur chiffre atteint depuis 3 ans (non communiqué).
La part de marché d’IBM s’élève à 30,5%, contre 28,9% sur la même période l’an passé, ce qui positionne Big Blue au premier rang.
La part de HP recule à 29,8% (contre 32,2% en 2010) en volume.
Dell et Oracle (qui a acquis Sun Microsystems) occupent les 3è et 4è place, respectivement.

En volume, le marché mondial des serveurs a progressé de 8,5% à 2,1 millions d’unités vendues – ce qui constituerait le deuxième chiffre trimestriel le plus élevé dans l’histoire de l’informatique. En valeur, cet extrait de l’étude ne divulgue pas le chiffre de ces ventes trimestrielles…

Un analyste d’IDC observe que la croissance du marché a été large et mondiale  “Toutes les régions du monde ont contribué à cette croissance d’une année sur l’autre

Les ventes de serveurs se sont accrues ces dernières années, du fait que “de plus en plus d’entreprises déplacent leurs opérations sur des bases de données et des applications connectées à Internet afin de partager facilement de l’information critique, avec la tendance vers le ‘cloud computing’“.
Les hôpitaux numérisent les dossiers des patients, tandis que les constructeurs automobiles connectent les voitures aux bases de données connectées à des applications basées sur Internet qui permettent aux acheteurs de suivre la livraison de leur véhicule à distance. Et avec la popularité croissante des smartphones, les usagers et les employés réclament plus d’informations disponibles sur les serveurs.”

Prudence pour le 2è semestre
HP et IBM ont cherché à “capitaliser sur ces tendances“, mais selon les analystes, “il manque des produits logiciels importants chez HP pour concurrencer son grand rival [IBM].  “En réponse, HP a dit, la semaine passée, sa décision d’acquérir l’éditeur britannique Autonomy Corp. pour plus de 10 milliards”.

Malgré ces bons chiffres,  IDC se dit réservé s’agissant des perspectives sur le 2è semestre 2011: les analystes s’attendent à un recul des ventes dû à la faiblesse du contexte économique dans le monde. Des constructeurs comme Dell et NetApp, par exemple, ont récemment déclaré que les dépenses publiques, du gouvernement fédéral en particulier, ont ralenti, du fait de l’actuel débat budgétaire.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur