Serveurs: Linux et Windows sont au coude à coude

Régulations

Selon une étude, les deux environnements sont désormais proches en termes de maintenance ou de sécurité

Dans le monde des systèmes d’exploitation pour serveurs d’entreprises, la bataille se joue désormais entre Microsoft et Linux, reléguant aux oubliettes Unix. Pour autant, l’OS libre, s’il grignote des parts de marché, ne constitue pas encore la panacée. Car depuis un an, Microsoft aurait considérablement amélioré ses produits.

Selon une étude menée par The Yankee Group, la plupart des entreprises américaines affirment qu’il y a désormais peu d’écart entre les coûts de maintenance d’un serveur fonctionnant sous Windows et d’un serveur fonctionnant sous Linux. Une conclusion qui remet en cause le principal argument du logiciel en “open-source”. Par ailleurs, selon cette étude indépendante, 88% des responsables interrogés, assurent que la qualité, la performance et la fiabilité de Windows sont égales ou supérieures à celle de Linux. D’un autre côté, l’analyse souligne que les entreprises ne choisissent pas un OS par rapport à un autre. En revanche, elles procèdent habituellement par addition de serveurs fonctionnant sous Linux ou Windows pour augmenter les capacités de leur réseau. Enfin, l’étude note une évolution très favorable dans la perception du niveau de sécurité de Windows, désormais proche de celle de Linux. Sur une échelle de 1 à 10, les entreprises attribuent un niveau de sécurité de 7,6 à Windows, soit le double de celui obtenu dans une étude similaire menée en 2004. A 8,3, celui de Linux reste quasiment identique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur