Serveurs : un marché ravi par les pousseurs de ‘boîtes’?

Régulations

Surprise sur le marché mondial des serveurs : Sun reprend du poil de la bête, mais Dell pourrait lui ravir la 3ème place, derrière IBM et HP. Tout est désormais une question de… volume

L’institut Gartner publie son étude trimestrielle sur le marché des serveurs. Les chiffres du deuxième trimestre 2004 confirment la bonne tenue du marché: il progresse de 7,7% en rythme annuel.

Sur le trimestre, les ventes de serveurs ont plafonné à 11,5 milliards de dollars. –Les serveurs de 1 à 2 processeurs constituent la plus grande masse des ventes, avec une forte progression des serveurs x86 64bits sur le marché des serveurs d’entrée de gamme. Le classement des constructeurs reste stable: 1-IBM : 3,5 milliards de dollars, 2-HP: 3,2 milliards (progresse modeste de +4%) 3-Sun Microsystems: 1,5 milliard. 4-Dell: 1,2 milliard (+20%) La plus forte progression revient donc à Dell, qui pourrait rapidement dépasser Sun pour lui ravir la troisième place. Le premier constructeur de PC est suivi par Fujitsu, qui se range donc à la cinquième place, avec 518 millions de dollars de chiffre d’affaires. Sur le trimestre, 1,6 million de serveurs ont été vendus, soit une progression de 23%. La progression des livraisons (comptage en unités) reste nettement supérieure à celle des chiffres d’affaires ! C’est inquiétant pour le marché des serveurs: sous l’impulsion des serveurs d’entrée de gamme, avec Dell notamment, on passe d’un marché à valeur ajoutée à un marché de distribution de “boîtes”, avec son florilège de concurrence, sa guerre des prix et sa chute des marges. Démonstration avec le classement des ventes en volume. HP occupe ici la première position, avec 463.000 serveurs ProLiant livrés, en progression de 23%. Dell est à la seconde place, avec une progression de 29% et 337.000 systèmes. IBM, troisième, progresse plus lentement de 19% et 238.000 boîtes. Sun a créé la surprise, avec 90.000 unités livrées, le fabricant progresse de 38%, un rythme nettement supérieur à celui de Dell, pourtant habitué à occuper la tête de ce classement. C’est un sujet d’inquiétude pour Sun, car le chiffre d’affaires du groupe n’est pas à l’image de ses livraisons, le constructeur a dû une nouvelle fois sacrifier sa marge au profit des quantités: les serveurs Sun sous architecture AMD ont sans doute fait leur apparition trop tardivement sur le trimestre pour participer activement à cette progression. Avec 47.000 boîtes livrées et 17% de progression, Fujitsu ferme une nouvelle fois la marche. En tous cas, le classement de Gartner confirme que l’époque du marché des serveurs à forte marge est révolue. Le prix devient un argument de poids et l’instrument de la guerre commerciale qui ne manquera pas de s’amplifier sur le marché des serveurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur