Serveurs x86 : IDC revoit ses prévisions à la baisse

Cloud

La faute à la virtualisation… aux processeurs multi-coeurs et à la baisse
des prix

IDC a révisé à la baisse son estimation sur les ventes de serveurs X86 d’ici 2010. Selon son analyse, IDC a revu à la baisse de 4,5 millions d’unités le résultat de sa prévision.

4,5 millions ! Voilà un changement significatif qui représente une diminution de 10 % des ventes sur la période 2006-2010. D’après la société d’études, ce revirement s’explique par l’émergence de la virtualisation et des processeurs ‘multicore’ dont les prix diminuent rapidement.

Du coup, le montant des dépenses envisagées par les entreprises pour s’équiper est également à la baisse, à 2,4 milliards de dollars.

“Les ventes de serveurs x86 devaient progresser de 61 % en 2010, pourtant nous ne sommes pas confrontés à une progression des ventes. Ces dernières plafonnent à 39,%”, indique IDC.

“La principale raison de ce changement est que les consommateurs achètent moins de serveurs, la tendance est à la machine virtuelle qui permet un retour sur investissement plus rapide.”

Rappelons que la virtualisation permet à un système unique de faire fonctionner plusieurs OS simultanément sur ce que l’on nomme des machines virtuelles, tandis que les processeurs à c?urs multiples renforcent la capacité de travail des serveurs.

VMware, filiale d’EMC, qui a donné ses lettres de noblesse à la machine virtuelle, domine le marché de la virtualisation sur les serveurs x86.

Xen, une solution alternative à VMware qui a la particularité d’être OpenSource est de son côté commercialisée par XenSource et désormais directement intégrée avec les versions Linux de Red Hat Enterprise et Novell Suse Linux Enterprise Server.

A Redmond, on a l’intention de sortir une solution similaire d’ici à 2008 pour la suite logique de Windows Server 2003, Longhorn Server. Nom de code du soft : Viridian.

Enfin, IDC estime que le nombre de serveurs utilisés pour faire fonctionner des machines virtuelles va progresser entre 2005 et 2010.

Selon cette étude, en 2010, 1.7 million de serveurs physiques seront vendus pour la virtualisation. Soit 14.6 % du total des ventes, contre seulement 4.5 % en 2005.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur