Services: HP fait son trou et signe avec Alcatel

Régulations

Cette activité génère déjà 18% du chiffre d’affaires du constructeur

Dans le marché très juteux des services pour entreprises -outsourcing, infogérance…- Hewlett-Packard confirme sa percée et commence à venir titiller le leader de ce secteur, IBM.

Depuis un an, les contrats se multiplient: Procter & Gamble (3 milliards de dollars sur dix ans), Ericsson, Nokia, Telecom Italia… L’activité des services est bel et bien une priorité et ce marché génère aujourd’hui 18% du chiffre d’affaires du constructeur. Au quatrième trimestre 2003, les services ont contribué pour 3,2 milliards de dollars de revenus (contre 3 milliards un an plus tôt). Côté profits, HP annonce 393 millions de dollars au quatrième trimestre de cette année contre 362 millions en 2002 soit une progression de 5%. Sur 2003, le chiffre d’affaires de cette activité a été de 12,3 milliards de dollars pour un profit opérationnel de 1,37 milliard de dollars. Les choses avancent donc vite. “Nous comptons multiplier par deux ce chiffre d’affaires en trois ans”, explique Fransesco Serafini, vice-président de la division services d’HP. “Le marché européen présente de nombreuses opportunités car rien n’est encore figé, c’est sur ce terrain que nous mettrons l’accent”, poursuit-il. Dans ce contexte, HP vient de frapper un grand coup en confirmant un contrat avec Alcatel qui avait été pré-annoncé lors du salon mondial des télécoms à Genève en octobre dernier. Ce contrat d’infogérance devrait porter sur 50 millions de dollars pour six ans. Alcatel a ainsi confié à HP la gestion de son Informatique distribuée pour l’ensemble des activités du groupe en France et à l’étranger. Par ailleurs, dans le cadre de sa solution “Ready Office”, HP s’allie avec Alcatel et France Télécom afin d’offrir aux PME des solutions modulaires et clés en main. Ces solutions doivent permettre de répondre à leurs besoins de productivité – des ordinateurs et serveurs, jusqu’aux logiciels en passant par l’accès aux réseaux, les services voix, données et multimédia. L’offre sera globale aux trois sociétés: elle couvre tous les besoins d’une moyenne ou petite structure. Des sites pilotes expérimentent déjà ce nouveau produit. Enfin, pour parvenir à ses objectifs, HP confirme lorgner sur d’éventuelles acquisitions. Et le rachat de Cap Gemini refait surface. “Nous sommes ouverts à toutes opportunités surtout en Europe. Mais nous n’avons pas de cibles précises”, se contente de répondre Fransesco Serafini.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur