Services informatiques : le Syntec dans le brouillard pour 2009

Cloud

Les prévisions sont de plus en plus hasardeuses

Face à un contexte économique aussi incertain, les prévisions sectorielles sont à prendre avec des pincettes et rares sont ceux qui s’essayent à l’exercice. C’est le cas de Jean Mounet, président du Syntec Informatique qui avoue bien volontiers être dans le brouillard.

“Pour le premier semestre de cette année, nous avons tablé [en novembre dernier] sur une croissance de 2 % à 4 %. Mais je ne suis pas sûr de l’affirmer de la même façon aujourd’hui”, explique le président de la chambre professionnelle des SSII, éditeurs de logiciels et sociétés de conseil, lors de ses voeux, selon une information des Echos.

Et pour la suite, un “manque de visibilité pour le second semestre 2009” ne lui permet toujours pas de donner une prévision de croissance annuelle du marché français.

Selon une récente étude de Pierre Audoin Consultants, le marché des logiciels et des services devrait connaître un essor de 3 à 4% en 2009 et de 1,3% pour les investissements informatiques des entreprises en général. Mais ces chiffres pourraient très vite voler en éclats.

“Si les budgets informatiques ou les renouvellements de contrats de services sont gelés dans les tout premiers mois de l’an prochain, il n’est pas exclu que nous soyons amenés en février à réviser à la baisse nos prévisions de croissance pour 2009. Nous le verrons à l’issue de nos enquêtes de janvier”, confirme le vice-président du conseil de surveillance de PAC (Pierre Audoin Consultants), Jean-François Perret, dans un entretien aux Echos.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur