Services: l’indien Wipro s’offre l’américain Infocrossing pour 600 M $

Cloud

Le mastodonte indien, 3è société de services informatiques de son pays, signe
une importante acquisition, celle d’un américain, prestataire
d’infrastructures… En attendant un allemand -Softlab, LHS, BIS ou…
T-Systems?! (rumeurs…)

Wipro finalise donc son rachat de l’américain Infocrossing pour 600 millions de dollars en cash et montre aux investisseurs qu’elle a la capacité, de mener à terme ses choix stratégiques.

La somme est rondelette. Car si Infocrossing est une société pérenne, elle n’a réalisé qu’un chiffre d’affaires de 232 millions de dollars pour son exercice clos en mars 2007. L’américain est spécialiste de la gestion des infrastructures.

Wipro, qui revendique être la seule firme indienne à figurer parmi le ‘top 10’ mondial de l’outsourcing, a également l’intention de renforcer sa présence au Canada et en Allemagne. En juin, Kees Ten Nijenhuis, vice-président EUrope, évoquait des discussions sur le rachat d’un grand groupe outre-Rhin, vraisemblablement expert SAP. [Ce pourrait être Softlab (BMW), LHS (LuftHansa Services) ou encore BIS (BASF IT Services) – ou encore tout ou partie de T-Systems -que Deutsche Telekom peine à céder ??…]

Ainsi, l’Inde fait parler d’elle autrement qu’à propos de ses castes déchues et ses bas salaires. Les firmes indiennes, en particulier celles des services et du développement logiciel, prouvent qu’elles présentent une valeur ajoutée sur le marché. Une étude de Forrester Research de juillet 2007, met en exergue cette tendance.

Son document nommé ?Global IT Infrastructure Outsourcing?, dresse un état du marché mondial de l’outsourcing des infrastructures informatiques pour le second trimestre 2007.

Et l’on y retrouve quatre entreprises indiennes parmi les leaders: HCL, Infosys, TCS, et… Wipro.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur