Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

Services réseau : une photographie du marché en 2023

Casting resserré au Magic Quadrant des services réseau. De 18 fournisseurs l’an dernier, on est passé à 12 cette année. Non pas que le marché ait substantiellement évolué, mais Gartner a durci ses critères de sélection.

Certains paliers ont été relevés. Il en est ainsi du nombre de points de présence internet. D’autres ont été introduits, comme sur les passerelles SD-WAN. Et certains éléments jusqu’alors facultatifs sont devenus obligatoires, à l’instar des services de connectivité cellulaire.

Ces modifications coûtent leur place à Arelion, PCCW Global, Singtel Communications, Sparkle, Riedel Networks, Telefónica et Telstra. Qui ont néanmoins tous droit à une « mention honorable ».

Orange Business Services solide deuxième

Sur les douze fournisseurs classés, sept sont dans le carré des « leaders ». Aucun ne progresse à la fois sur les axes « vision » et « exécution ». NTT reste en tête sur l’un comme sur l’autre, mais Orange Business Services se rapproche – un peu. Lumen, ex-« leader », a rétrogradé chez les « acteurs de niche ».

L’axe « vision », de nature prospective, est centré sur les stratégies (sectorielle, géographique, commerciale, marketing, produit…). La situation est la suivante :

Fournisseur
1 NTT
2 Orange Business Services
3 AT&T
4 BT
5 Tata Communications
6 Verizon
7 Vodafone
8 Lumen Technologies
9 Deutsche Telekom
10 Colt Technology Services
11 Comcast Business
12 GTT Communications

L’axe « exécution » concerne la capacité à répondre effectivement à la demande (expérience client, performance avant-vente, qualité des produits/services…). Les fournisseurs s’y positionnent comme suit :

Fournisseur
1 NTT
2 Orange Business Services
3 Tata Communications
4 AT&T
5 Vodafone
6 BT
7 Colt Technology Services
8 Verizon
9 Deutsche Telekom
10 Comcast Business
11 Lumen Technologies
12 GTT Communications

Des services réseau à couverture variable

AT&T se distingue positivement sur sa gamme de VNF (fonctions réseau virtuelles) et d’options de connectivité cloud. Ainsi que sur son offre SASE (qui inclut Cisco, Palo Alto et VMware) et son portail de gestion Business Center.
On ne peut pas en dire autant sur son offre SD-WAN (« fragmentée »), le support client et la couverture de son réseau sur la plaque Moyen-Orient-Afrique.

BT, au contraire, bénéficie d’un bon point sur le volet SD-WAN, essentiellement pour son nombre de partenaires. Gartner salue aussi son offre SASE sur base VMware et les capacités de cogestion (portail web, API et application sur la marketplace ServiceNow).
L’appréciation est moins positive quant au nombre de VNF disponibles. BT a par ailleurs amorcé une reconstruction de son cœur de réseau ; on en surveillera les impacts sur la disponibilité.

Chez NTT, on se distingue sur la partie SD-WAN, en particulier pour la gestion du travail à distance. La richesse du NoD (réseau à la demande) est un autre point fort, comme la couverture MPLS et internet sur les principales plaques géographiques.
Gartner se montre plus réservé sur la notoriété de la marque hors Asie-Pacifique. Idem sur les SLA, « compliqués » et moins compétitifs que chez la concurrence (on nous donne un exemple où le client devait se trouver à moins de 50 km du PoP VNF pour que le SLA s’applique).

Orange Business Services a pour lui sa présence en Amérique latine et au Moyen-Orient. Il se distingue aussi sur l’expérience client (automatisation, AIOps sur le portail de gestion…) et pour sa vision des réseaux « fonctionnant tels des services cloud ».
On prendra garde, en fonction des déploiements envisagés, au focus du groupe français sur l’Europe. Comme sur sa stratégie VNF, largement axée sur les nœuds réseau aux dépens du matériel sur étagère (uCPE, installé chez le client).

Réseau à la demande : des retardataires

Du côté de Tata Communications, les bons points sont pour les capacités de monitoring, les avancées sur le NoD et les services internet « améliorés » tel le routage déterministe.
La couverture hors APAC et EMEA est plus limitée que chez la concurrence. Comme le portefeuille NoD et la gamme de VNF uCPE.

L’offre de Verizon ressort plus particulièrement sur le volet SD-WAN (incluant le SASE managé avec Cisco et Versa Networks), le NaaS (réseau à la demande) et le portefeuille de services cloud.
Les prix que propose le groupe américain sont néanmoins élevés et difficilement négociables. La couverture géographique de ses interconnexions cloud est par ailleurs sous la moyenne.

Vodafone aussi se distingue avec sa brique SD-WAN, que Gartner dit idéalement segmentée pour couvrir un éventail de cas d’usage. Le cabinet américain signale aussi le nombre de points de présence en Europe, Afrique et Asie-Pacifique.
La couverture, au contraire, est plus limitée que celle de la concurrence en Amérique du Nord. Vodafone a, en outre, du retard sur le NoD et l’automatisation. Et tend à se focaliser sur ses plus gros comptes.

La situation à l’arrêt des relevés de Gartner (février 2023) sur le marché des services réseau était la suivante :

Fournisseur PoP MPLS – nombre de pays PoP internet – nombre de pays CSP majeurs interconnectés Interconnexion CSP – nombre de villes majeures PoP VNF
AT&T 63 43 13 27 44
BT 75 26 13 15 36
NTT 49 43 9 56 118
OBS 91 64 9 19 30
Tata 64 41 9 19 68
Verizon 60 35 8 27 61
Vodafone 76 33 6 35 86

Fournisseur Partenaires SD-WAN
AT&T Cisco, Fortinet, HPE, Palo Alto Networks, VMware
BT Cisco, Fortinet, Nokia (Nuage Networks), Palo Alto Prisma SASE, Versa Networks, VMware
NTT Cisco Viptela/Meraki, Fortinet, HPE, Versa Networks, VMware
OBS Cisco Viptela/Meraki, Fortinet
Tata Cisco Viptela/Meraki, Fortinet, HPE, Tata AppWAN, Versa Networks
Verizon Cisco Viptela/Meraki, Fortinet, HPE Aruba (Silver Peak), Versa Networks, VMware (VeloCloud)
Vodafone Cisco Viptela/Meraki, Juniper, VMware

Photo d’illustration © Rawpixel.com – Adobe Stock

Recent Posts

Science & Vie lance son Incubateur

Avis aux ingénieurs, inventeurs, startuppeurs...Lancé en partenariat avec l’INPI, l’accélérateur de startup 50partners, et les…

7 heures ago

À quoi s’attendre avec les PC Copilot+ ?

Les premiers « PC Copilot+ » arrivent sur le marché en juin. Tour d'horizon des…

7 heures ago

Slack défend sa politique d’exploitation de données

Attaqué sur son usage des données des clients pour l'entraînement d'IA, Slack tente de justifier…

14 heures ago

Ce qui change avec la version 2024 du référentiel d’écoconception de services numériques

Un an et demi après sa publication initiale, le RGESN est mis à jour. Tour…

1 jour ago

Microsoft x Mistral AI : l’Autorité britannique de la concurrence renonce à enquêter

Le régulateur britannique de la concurrence renonce à une enquête approfondie sur le partenariat de…

1 jour ago

MFA obligatoire sur Azure : ce que prépare Microsoft

À partir de juillet 2024, Microsoft imposera progressivement le MFA pour certains utilisateurs d'Azure. Aperçu…

2 jours ago