Seuls 15 % des serveurs virtuels des PME sont sauvegardés régulièrement

RéseauxSécuritéVirtualisation

Les PME sont intéressées par la virtualisation, des économies substantielles étant attendues au travers de son adoption. La prise en compte de la sécurité ne devra toutefois pas être oubliée.

Symantec vient de publier les résultats de son enquête mondiale 2011 liée à l’adoption de la virtualisation au sein des PME. Il en ressort que 70 % des entreprises interrogées envisagent de passer à la virtualisation… essentiellement pour des raisons économiques. La réduction des dépenses d’investissement et la diminution des coûts d’exploitation sont ainsi citées par respectivement 70 % et 68 % des PME. Malgré cette bonne image, la virtualisation reste toutefois encore peu utilisée au sein des PME. Ainsi, seuls 10 % d’entre elles ont déployé des serveurs virtualisés. L’élément bloquant reste ici le manque de compétences informatiques.

L’étude de Symantec met également le doigt sur un problème lié spécifiquement aux PME : celles qui migrent vers un environnement virtuel admettent ne pas avoir de réelle stratégie de protection des données. 23 % des entreprises interrogées déclarent ainsi sauvegarder rarement (ou jamais) leurs machines virtuelles. Seuls 15 % sauvegardent systématiquement leurs serveurs virtuels. Même relâchement du côté de la sécurité : 78 % des serveurs virtuels ne disposent pas d’antivirus et 48 % ne sont même pas protégés par un pare-feu.

« Les petites entreprises sont bien conscientes des avantages que la virtualisation peut leur apporter. Le cycle d’adoption en est encore à ses débuts, mais cette technologie leur permet de réduire les dépenses et de répondre aux exigences de productivité et d’efficacité accrues », explique Steve Cullen, vice-président senior stratégie et marketing de Symantec Corp. « Cependant, qu’elles soient ou non prêtes à passer à des technologies virtualisées, il est indispensable qu’elles sécurisent et protègent toujours leurs données, quel que soit le type d’environnement dont elles disposent. »

Crédit photo : © Nmedia – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur