Sex + Ben Ladden = virus Nolor

Sécurité

Nouvelle famille de virus en vogue: Nolor. Il pourrait se déployer rapidement, mais être très nuisible

Symantec lui a donné une note élevée, non par le danger qu’il représente, mais par sa capacité à se propager très vite à partir des adresses stockées sur le poste de l’internaute, dès lors que celui-ci ouvre la pièce attachée.

Surfant sur la vague de la guerre en Irak, Nolor est un ver qui se cache derrière les images attachées à des messages au titres exotiques : « run File Attach to extract:BinladenSexy.jpg… » ou « The Sexy story and 4 sexy picture of BINLADEN ! » Internaute échaudé n’ouvre plus les messages grossiers Jugé peu sérieux, Nolor n’a pas rencontré un très grand succès. Non qu’il ait été repéré dès son apparition par les anti-virus, mais tout simplement par la vigilance des internautes, qui commencent à intégrer la notion de danger associée aux fichiers attachés qui accompagnent des emails douteux ou exotiques. Sans oublier les entreprises et administrations, dont les les ‘fire-walls’ (ou pare-feux de sécurité) interdisent l’accès aux réseaux d’emails accompagnés de fichiers attachés exécutables.


Avis d'experts de l'IT