SFR a vendu 670 000 iPhone en 2009

Réseaux

Plus de 560 000 nouveaux clients dans l’ADSL et 760 000 dans le mobile… En 2009, SFR a fait le plein d’abonnés.

L’année 2009 aura été plutôt profitable à SFR. Avec un chiffre d’affaires de 12,425 milliards d’euros, l’opérateur affiche une hausse annuelle des résultats de 7,6 % par rapport à 2008 qui avait cependant vu l’arrivée de Neuf Cegetel au sein du groupe de télécommunications. A base comparable (en simulant l’intégration de Neuf Cegetel, hors Jet Multimedia, depuis le 1er janvier 2008), l’augmentation se limite à… 0,3 %.

« La politique d’investissement dans les bases clients mobile et Internet haut débit (acquisitions, fidélisations et migrations), et le développement de l’Internet mobile ont compensé les effets des décisions prises par les régulateurs et ceux de la crise économique », commente la communication du groupe Vivendi qui publie ses résultats annuels globaux (dont ceux de SFR qui, rappelons-le, est une filiale de Vivendi et Vodafone).

SFR fait notamment le plein tant sur le secteur mobile que celui du fixe/Internet. Pour ce dernier, l’opérateur revendique 565 000 nouveaux clients acquis sur l’année 2009. Soit un tiers de la croissance nette du marché. Au total, SFR revendique 4,444 millions de clients Internet haut débit (ADSL, fibre optique) en croissance de 14,6 % par rapport à 2008. Un résultat encourageant face à celui de son éternel concurrent Iliad/Free qui revendique 4,456 millions de clients mais qui, plombé par la désaffection d’Alice, n’a recruté « que » 226 000 nouveaux utilisateurs sur l’année.

Malgré une campagne de recrutement bien menée, le chiffre d’affaires de l’activité Fixe et Internet haut débit accuse une baisse de 1,3 % à 3,775 milliards d’euros. Encore une fois, la conjoncture réglementaire ajoutée à la cession d’actifs du réseau Club Internet expliquent ce retrait. Sans cela, le chiffre d’affaires aurait progressé de 4,2 %.

Avec près de 8,9 milliards d’euros de revenus, l’activité mobile de l’opérateur affiche elle aussi un résultat stable par rapport à 2008. Les services mobiles encaissent une légère baisse de 0,9 % (à 8,5 milliards d’euros) notamment due à l’impact de la baisse de 31 % des prix régulés de terminaison d’appels mobile intervenue au 1er juillet 2009 sans laquelle le chiffre d’affaires aurait augmenté de 1 %, selon SFR. L’opérateur revendique également une croissance de 33 % du secteur « data » (SMS, MMS, Internet mobile) qui « a plus que compensé la baisse des consommations en situation d’itinérance et hors forfait ».

Les 670 000 iPhone vendus depuis avril 2009 par SFR participent évidemment à ce succès. Globalement, le secteur des smartphones (ou webphones) confirme ses promesses. « Grâce aux ‘smartphones’, la part des services de données dans le chiffre d’affaires mobile passe de 17,7 % en 2008 à 23,7 % en 2009 », note Vivendi. Au total, 743 000 nouveaux clients mobiles nets ont souscrit aux services de SFR en 2009. A ce jour, l’opérateur compte plus de 14,8 millions de clients mobiles, soit une part du marché de 36,2 %. Une situation que SFR tentera de renforcer avec, notamment, le Legend sous Android de HTC.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur