Pour gérer vos consentements :
Categories: Réseaux

SFR Business lance une offre 'cloud' sur infrastructure HP

Paris.- Intronisation du ‘cloud computing’ par SFR hier matin en grande pompe à l’Appart, l’immeuble qui jouxte le Studio SFR, rue Tronchet. La nouvelle offre d’hébergement, qui répond à celle d’Orange ou de Colt -entre autres, chez les opérateurs- a été annoncée comme disponible, et dûment tarifée, pour ce 1er juillet. Elle vise une cible ‘pro’: les entreprises et les SSII.

Cette solution d' »infrastructure SI à la demande » repose sur la technologie de HP.

« L’intégration réussie de Jet Multmédia France [ex filiale de Neuf Cegetel]nous a permis de mettre en place une nouvelle entité dédiée aux services d’hébergement informatique« , a expliqué à la presse Paul Corbel, dg de SFR Business Team [photo ci-contre], présent aux côtés de Yves de Talhouët, p-dg de Hewlett-Packard France.

« Le cloud computing est une évolution majeure pour les entreprises. C’est l’externalisation des ressources numériques que les entreprises hébergent habituellement (applications et serveurs informatiques) avec un modèle économique innovant: paiement à la consommation, économie d’échelle liée à la mutualisation des ressources« , a expliqué le dg de SFR Business Team.

Côté tarifs, on ne peut pas parler d’une offre bradée. Pour un serveur actif « small » (avec 2Go de mémoire, 1 unité CPU virtuelle) il en coûte 120 euros HT par mois. Pour un serveur « large » (4 Go, 2 CPU virtuelle), c’est logiquement le double: 240 euros/mois. L’offre « extra large » (8 Go, 4 CPU) est à 460 euros/mois. Il faut y ajouter 2.800 euros HT pour la mise en service et 0,29 euro par giga de stockage par mois.

Mais n’oublions pas les licences OS: de 20 euros/mois pour un simple ‘web serveur‘ à 218 euros/mois pour un serveur « standard » et 292 euros/mois pour un serveur « Windows Enterprise« . Contre 25 euros/mois pour une licence Linux RedHat et gratuit pour une distribution Linux Debian…

10.000 m2 encore disponibles

Cette offre repose pour une large part sur les personnels (250 personnes) issus de Jet Multimédia France (ex filiale de Neuf Cegetel), qui gère environ 3.000 serveurs, pour le ‘hosting‘, répartis sur 3 datacenters (Velizy, Courbevoie et Venissieux). SFR Business Team peut s’appuyer sur 3 autres datacenters, ce qui fait au total 6 datacenters disponibles « répartis sur tout le territoire » et apportant une capacité disponible de 10.000 m2 (outre les 10.000 m2 déjà occupés).

Laurent Jacquet et Arnaud Bertrand [photo ci-contre], respectivement directeur marketing et directeur des opérations techniques des ‘Services hébergés » de SFR Business Team, ont insisté sur la « flexibilité et la sécurité » de cette offre (protégée notamment par un VPN client ; « cloisonnement garanti »). L’intégrité des données est également garantie, ainsi qu’un plan de reprise d’activité (PRA) grâce à « une duplication des systèmes et une réplication des données sur 2 sites« .

Techniquement, cette offre repose sur des solutions HP, notamment des serveurs lames, avec virtualisation VMware, sur châssis C7000.

La plate-forme est structurée pour permettre l’agrégation de services (Aggregation platform for SaaS), donc, à terme, la possibilité de relier plusieurs « clouds » entre eux – y compris ceux d’éditeurs -comme Sales Force, par exemple). D’où la porte ouverte à des solutions applicatives en ligne mobiles, comme sur celles qui se développent à « vitesse grand V » sur les smartphones…

La presse a eu droit à une démo en direct – sans plantage! Selon Arnaud Bertrand, un laps de temps de 30 à 60 minutes est suffisant pour rendre opérationnelle une machine virtuelle.

Recent Posts

Après la NAND, Intel dit stop à la gamme Optane

Après avoir vendu son activité NAND, Intel tire un trait sur la technologie 3D XPoint,…

2 semaines ago

Google Analytics : la Cnil a posé les règles du jeu

Près de six mois ont passé depuis de que la Cnil a déclaré l'usage de…

2 semaines ago

Truffle 100 France : le top 20 des éditeurs de logiciels

Truffle 100 France : qui sont les 21 entreprises qui ont dépassé, en 2021, les…

2 semaines ago

Cloud : AWS brocarde les politiques de licences Microsoft

Un dirigeant d'Amazon Web Services dénonce des "changements cosmétiques" apportés par Microsoft à ses politiques…

2 semaines ago

Sécurité du code au cloud : Snyk Cloud, un joker pour développeurs

Snyk officialise le lancement de sa solution de sécurité cloud pour développeurs, Snyk Cloud, fruit…

2 semaines ago

Cegid accroche Grupo Primavera à son tableau d’acquisitions

Cegid va absorber Grupo Primavera, plate-forme de logiciels de gestion d'entreprise née dans la péninsule…

2 semaines ago