SFR casse le prix de la musique sur mobile

Régulations

L’opérateur aligne le tarif de la musique sur mobile sur celui de la musique
sur Internet

SFR entend développer le marché de la musique légale sur mobile. Car si le téléphone portable génère des millions d’euros dans le secteur de la musique, cela concerne avant-tout les sonneries (plus de 80% du marché). La vente de titres reste freinée par le confort insuffisant (en dessous de la 3G, le téléchargement s’avère difficile) et surtout par le prix. Depuis le lancement de son portail, chaque morceau est facturé 1,99 euro par SFR, un tarif hautement prohibitif.

Pour développer ce marché, un effort sur le prix devait donc être fait (cela concerne aussi la vente sur Internet…). SFR a donc décidé de tirer le premier et annonce que son tarif sera divisé par deux à partir du 7 novembre. Le titre sera donc désormais vendu 0,99 euro, soit le prix de la musique légale sur Internet.

Il sera également possible de télécharger l’album entier d’un artiste (15 titres) pour 9,90 euros. Le forfait à 14,90 euros permettra, quant à lui, de télécharger deux fois plus de titres qu’avant : 20 au lieu de 10 jusqu’à présent, soit 0,75 euro par titre téléchargé.

Avec cette offensive sur le prix, SFR affiche ses ambitions. “SFR totalise actuellement 300.000 téléchargements de titres par mois et a l’ambition de porter ce chiffre à plus d’un million de titres par mois en 2007, grâce notamment à cette baisse de prix très significative. SFR a pour ambition de confirmer sa position d’opérateur de référence sur la musique numérique en France, avec un engagement résolument volontariste dans le développement de la musique téléchargée légalement en France”,peut on lire dans le communiqué.

L’opérateur mise également sur le déploiement de la 3G+ (HSDPA), qui triple les débits de la 3G pour séduire encore plus de consommateurs.

L’opération de SFR devrait également pousser les (jeunes) consommateurs à ne plus se contenter de transférer leur musique depuis leurs PC vers leurs mobiles, les combinés étant aujourd’hui dotés de capacités de stockage importantes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur