Malgré le bug, SFR conserve les SMS de Pôle Emploi

Réseaux
Ugap, Devoteam, contrat public © Dragon Images - Shutterstock

Le Canard Enchaîné suggère qu’Orange pourrait récupérer le contrat de SFR portant sur l’envoi des SMS de rappel aux chômeurs, contrat signé avec Pôle Emploi. Peut-être mais pas avant 2014.

SFR va-t-il perdre son contrat avec Pôle Emploi ? C’est ce que suggère une indiscrétion du Canard Enchaîné de la semaine dernière. Rappelons que l’opérateur fournit une plate-forme de gestion des campagnes par SMS à l’organisme.

Dans son édition du 9 octobre, l’hebdomadaire satyrique rapporte que, lors du Conseil des ministres du 2 octobre, Michel Sapin aurait déclaré qu’Orange allait remplacer SFR pour l’envoi des SMS de rappel de déclaration de situation aux demandeurs d’emploi.

SFR pas au courant

Le ministre du Travail fait référence au bug de la plateforme d’envoi de SFR. Fin août, un dysfonctionnement du service avait privé quelque 32 000 à 41 000 chômeurs de leur SMS de rappel, provoquant ainsi une surprenante baisse du chômage. Un recul hélas purement artificiel, comme a du le reconnaître fin septembre Pôle Emploi. Ce qui a provoqué l’ire du ministre.

Mais si ce dernier a fermement sommé SFR de prendre les mesures qui s’imposent pour éviter de telles bourdes à l’avenir, l’opérateur déclare ne pas être au courant d’une quelconque rupture de contrat décidée par son client.

Contrat maintenu jusqu’en 2014

De son côté, Pôle Emploi a confirmé à Silicon.fr que « le contrat a été signé en juillet 2012 pour deux ans [et qu’un] nouvel appel d’offre aura lieu en juillet 2014 ». D’ici là, l’organisme de gestion des demandeurs d’emploi n’entend pas changer de prestataire.

Pour sa part, Orange ne confirme, ni n’infirme les informations du Canard et se refuse à commenter l’affaire. D’où viennent alors les propos de Michel Sapin, pourtant loin d’être anodins ?

Certains évoquent une interprétation erronée des propos du ministre. En marge de sa visite au siège d’Orange, vendredi 4 octobre, dans le cadre de l’accord « contrat de génération » (par lequel l’opérateur s’engage à embaucher 3000 jeunes en CDI d’ici 2015), Michel Sapin aurait déclaré qu’il avait à titre personnel changé d’opérateur basculant de SFR à Orange. Un choix que le ministre étendra à Pôle Emploi en 2014 ?

crédit photo © Dragon Images – Shutterstock


Voir aussi
Silicon.fr en direct sur les smartphones et tablettes
Silicon.fr fait peau neuve sur iOS


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur