SFR et L.Dreyfus ‘montent’ dans Neuf Télécom

Cloud

Telecom Italia vend sa participation de 4,99% aux deux propriétaires de Neuf. Traduction, ces 4,99% du capital n’iront pas dans le giron d’un autre actionnaire cherchant à ‘monter’ dans l’opérateur

Comme prévu, Telecom Italia a annoncé avoir conclu la vente de sa participation de 4,99% dans Neuf Télécom. Cette part dans le premier opérateur télécom alternatif français retournera directement dans l’escarcelle des propriétaires de Neuf, à savoir le groupe Louis Dreyfus et SFR (Vivendi), pour un montant d’environ 161 millions d’euros. Jusqu’à présent, Louis Dreyfus et SFR détenaient chacun 28% du groupe.

Telecom Italia explique dans un communiqué que sa sortie de Neuf Télécom s’inscrit dans le cadre de la rationalisation de son portefeuille d’activités à l’international, qui privilégie “les régions d’intérêt stratégique et le potentiel de croissance”. Cette reprise des 4,99% de Neuf par ses propriétaires coupe l’herbe sous le pied à ceux qui ambitionnent de ‘monter’ dans le capital de l’opérateur, notamment Belgacom. L’opérateur belge n’a jamais caché ses ambitions sur Neuf. Disposant de 5% du capital, il aurait vu d’un bon oeil la reprise de la part du groupe italien. Avant d’aller plus loin. L’acquisition de Neuf est “effectivement une possibilité qui nous intéresse”, a déclaré à la presse belge Didier Bellans, patron de l’opérateur. “Si des actionnaires sont désireux de vendre certains gros blocs d’actions à Belgacom, nous en serions très heureux”, a-t-il ajouté. Belgacom devra donc encore patienter, au moins jusqu’à l’IPO de Neuf prévue avant la fin de l’année.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur