SFR et Orange annoncent leurs offres Wi-Fi

Régulations

Les premières formules seront d’abord destinées aux professionnels. Elles seront disponibles au printemps.

A Cannes, pour le congrès mondial de la téléphonie mobile, le Wi-Fi est sur toutes les bouches. Bien plus que l’UMTS dont le calendrier semble toujours aussi flou. Mais pour les opérateurs, le Wi-Fi, cette technologie sans fil d’accès à Internet, est complémentaire à la téléphonie mobile 3G.

Orange (France Télécom) qui mise beaucoup sur le Wi-Fi (voir notre article par ailleurs) proposera trois formules commerciales différentes, suivant la cible visée. La première sera destinée aux propriétaires ou concessionnaires des points d’accès (gare, aéroports, hôtels, centres de conférence…- lieux dit “hot spots“). Cette offre proposera à des lieux publics très fréquentés, si possible par une clientèle d’affaires, de les équiper en technologie Wi-Fi. L’objectif de l’opérateur est de couvrir 400 “hot spots” d’ici la fin de l’année 2003, et près de 50% des lieux de passage en 2005. Ambition forte Une ambition importante puisque seulement une dizaine de “hot spots” sont actifs sur le territoire. A l’horizon 2007, Orange vise la mise en place de 7.000 “hot spots“. Pour les petits sites, (hôtel d’une cinquantaine de chambres, café, salle d’attente), Orange proposera au deuxième trimestre 2003, une offre au prix de 1.000 euros HT, plus un abonnement de 160 euros HT par mois. La formule comprend un accès partagé ADSL (cette offre n’est donc disponible que dans les zones couvertes par l’ADSL), une signalétique Orange Wi-Fi, et des services de distribution de cartes Wi-Fi prépayées pour leurs clients. Enfin, pour les plus grands sites : les aéroports, les gares, les centres de conférence ou les gros hôtels, les contrats seront à 100% sur mesure. L’opérateur annonce pour l’instant une dizaine de “hot spots en cours de déploiement. Côté grand public, il faudra attendre la fin du deuxième trimestre. Orange proposera des cartes prépayées Wi-Fi de deux heures pour 15 euros ou à la journée pour 30 euros. Ces cartes seront vendues directement dans les “hot spots” d’Orange. Cartes prépayés La filiale de France Télécom proposera en outre, pour ses abonnés, une offre qui permet de rester connecté avec son portable sur les “hot spots” en Wi-Fi et sur le reste du territoire en GPRS. Le GPRS sert alors de relais entre deux sites Wi-Fi. Pour cela, l’opérateur va simplement intégrer à son “Forfait PC entreprise” (incluant pour l’instant des communications GPRS), des heures de communication Wi-Fi. Ce nouveau forfait comprendra 30 Mo de données échangées en GPRS, plus 10 heures de Wi-Fi pour 50 euros HT par mois, dans la formule de base. SFR veut s’en tenir aux professionnels d’abord Chez SFR, on n’envisage pas non plus de rater le train Wi-Fi mais on préfère se concentrer uniquement sur le marché des professionnels. Une première offre “test” était disponible pendant le congrès. Elle permet aux participants d’acheter des cartes prépayées et de se connecter sans fil à Internet depuis le Palais des Festivals. Mais pour la suite, SFR reste discret. L’opérateur compte déployer des points d’accès dans les gares, les aéroports, les universités, les hôtels et les restaurants. A l’heure actuelle, SFR expérimente le Wi-Fi dans la ville de Courbevoie et, avec la SNCF, à la Gare du Nord de Paris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur