SFR prépare un forfait mobile dédié aux appels vers l’étranger

MobilitéOperateursRéseaux
SFR pousse sa fibre à 300 Mbits

Pour faire face à la baisse des revenus du roaming, SFR va lancer Buzz Mobile destinés aux touristes de passage en France et aux immigrés.

Le 5 juin prochain, SFR va lancer une nouvelle offre mobile low cost : Buzz Mobile, nous apprend Frank Cadoret, directeur général grand public et professionnels de SFR dans un entretien accordé à Challenges.fr. L’offre proposera des forfaits pour appeler de France vers l’étranger. L’opérateur vise ainsi les 70 millions de touristes qui viennent chaque année en France ainsi que les populations immigrées qui téléphonent régulièrement vers leur pays d’origine.

Selon le dirigeant, il s’agit d’un marché à 500 millions d’euros par an. Pour SFR, Buzz Mobile permettra de répondre à la baisse programmée des prix de l’itinérance imposée par Bruxelles. « Si nous nous reposons sur le roaming, nous sommes perdants, car la Commission européenne joue à l’extrême le jeu de la concurrence, au risque de ne favoriser que les pays extra-communautaires », souligne Frank Cadoret.

Pour l’opérateur, il s’agit donc de capter une partie de la valeur générée localement par les étrangers, touristes ou immigrés, qui communiquent vers leurs pays d’origine et rétablir l’équilibre sur les reversements des coûts de terminaison d’appel entre opérateurs. « Il existe un opérateur étranger à qui SFR paie 30 millions d’euros par an au titre du roaming, mais qui, en raison de la disproportion des flux, ne nous verse que 500 000 euros par an. Cet opérateur n’a aucun intérêt à inverser la tendance, au contraire ! Il est ravi que les ressortissants français lui fassent percevoir de telles sommes quand ils appellent de son pays vers la France, et il n’a aucun intérêt à ce que l’équilibre soit modifié. Notre offre “Buzz Mobile”, elle, nous permettra de bénéficier des flux d’appels vers l’étranger effectués par des touristes en visite chez nous », illustre le dirigeant.

SFR ne touche pas à Red

Buzz Mobile ne viendra donc pas remplacer l’offre low cost sans engagement Red sensée concurrencer les forfaits voix illimitée et Internet 3 Go à 20 euros de Free Mobile et B&You. Sur ce point, SFR n’envisage aucune évolution et justifie ses tarifs plus élevés (Red 24/24 1 Go et proposé à 24,90 euros TTC mensuels) par la qualité de son réseau plus étendu, ses services en ligne (Spotify, le multi-écran et le multi-surf) et son support en boutique. « Nous sommes en position de force, car 43 % des clients de notre base possèdent un smatphone – je rappelle que la moyenne est de 25 % en Europe et de 40 % aux États-Unis. Du coup, nous sommes prêts pour bénéficier à plein de la “vague de la data” », explique le porte-parole.

Frank Cadoret indique d’ailleurs que SFR va développer les offres de presse en ligne ainsi que le cloud pour le grand public qui permettra aux clients de stocker leurs fichiers dans le nuage Internet. Une offre que SFR propose pourtant déjà depuis fin 2005 avec NeufGiga. Il est vrai qu’à l’époque, le service était opéré par Neuf Cegetel avant d’être racheté par SFR, en mai 2008.

Crédit photo © SFR/P. Couette 2009


Voir aussi
Quiz ITespresso.fr – Connaissez-vous bien les opérateurs mobiles ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur