SFR lance ses premières offres HSDPA

Régulations

La 3G+ sera disponible aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises

Dans la course aux débits de la téléphonie mobile, SFR coupe l’herbe sous le pied de ses concurrents. La filiale de Vivendi annonce en effet le lancement commercial de ses offres 3G+ (ou HSDPA) dès le 10 mai pour les entreprises et dès le 10 juin pour les particuliers.

Lyon, Rennes, Nantes, Saint-Nazaire et Dijon seront d’abord concernés par ces nouvelles offres. L’ouverture à Paris est prévue pour la mi-juin, celle en Ile de France en juillet prochain. La 3G+, dont le terme technique est HSDPA pour High Speed Downlink Packet Access est sur toutes les bouches depuis plus d’un an. Evolution de la 3G, elle promet, pour ne pas changer, des débits encore plus élevés et une meilleure souplesse d’utilisation. Car le HSDPA permet de dépasser allègrement le megabit par seconde (et 3 Mb/s à terme) contre 350 ‘pauvres’ kb/s pour l’UMTS (3G) et 200 pour l’Edge. On s’approche ainsi d’une connexion ADSL en mobilité: vitesse et confort. Mais là où l’UMTS a mis beaucoup de temps à être déployé et lancé, l’arrivée du HSDPA sera beaucoup plus rapide. Car cette technologie ne nécessite pas un nouveau réseau, mais l’adaptation du réseau 3G existant. Selon le Forum UMTS, pas moins d’un milliard d’utilisateurs HSDPA sont attendus à l’horizon 2012. A cette date, le trafic HSDPA par utilisateur sera neuf fois supérieur à celui des autres abonnés. Mais bien évidemment, le succès de la 3G+ dépendra de la couverture. SFR table sur 38% de la population couverte en 3G+ à fin septembre 2006 avec 14 grandes agglomérations : Paris/Ile de France, Lille, Lyon, Grenoble, Nantes, Rennes, Rouen, Marseille, Toulon, Nice/Cannes/Antibes, Bordeaux, Toulouse, Dijon et Strasbourg. Plus de 70% de la population sera couverte en 3G+ à horizon 2007/2008, soit une couverture équivalente à celle de la 3G à cette date, annonce l’opérateur. Techniquement, ce lancement se fera en collaboration avec Siemens et Nokia. Côté débits, SFR promet dans un premier temps 1,8 Mb/s puis 3,6 Mb/s en 2007. Concrètement, pour les entreprises séduites par ce vrai haut débit mobile, SFR lance ‘SFR Accès Distant 3G+’: une option 3G+ à 5 euros HT par mois couplée avec l’un des forfaits actuels de SFR Entreprises ou avec une option Data. Dans le cadre d’une promotion de lancement, l’option 3G+ à 5 euros est offerte jusqu’au 31 décembre 2006. Cette offre est disponible avec la carte PC 3G+ (VMCC 3G+/3G/Edge/GPRS), vendue 69 euros HT, ou avec le PC Dell SFR Connect, ces nouveaux laptops qui intègrent nativement la 3G/3G+ (lire notre article). Pour le grand public, le service 3G+ sera accessible avec une option 3G+ à 5 euros TTC par mois, sur l’ensemble des gammes tarifaires d’abonnement de SFR. Traduction, une option à payer en plus de son forfait. Cette option sera offerte pendant un an, jusqu’au 31 mai 2007. Un premier mobile HSDPA sera proposé en exclusivité: le Samsung ZV50 qui sera commercialisé à 299 euros. Pas donné ! Il sera certainement difficile de convaincre les utilisateurs qui ont passé le cap de la 3G de réinvestir à nouveau pour s’équiper. Car les mobiles 3G actuels ne sont pas compatibles HSDPA… Ce qui risque de pénaliser l’essor de cette technologie. Pour les autres, un tel investissement risque d’être dur à avaler. Comme avec la 3G, SFR se positionne en pionnier en se lançant avant ses concurrents. Une stratégie payante en terme d’image. Mais cette concurrence est loin d’être inactive. Orange poursuit actuellement ses tests en grandeur nature. Objectif: proposer un lancement commercial pour les entreprises au second semestre 2006 et pour le grand public début 2007. Mais ce calendrier pourrait être bousculé suite aux annonces de SFR. Du côté de Bouygues Telecom, qui a fait l’impasse sur la 3G, l’on prévoit un lancement du HSDPA au second semestre 2006 pour les professionnels, le grand public sera concerné début 2007. Rappelons que le groupe doit lancer son offre avant le 30 avril 2007, selon un engagement pris auprès du régulateur. Une nouvelle guerre des opérateurs se prépare donc. Pour mémoire, Orange revendiquait 1 million d’abonnés haut débit mobile (Edge et 3G), SFR de son côté annonçait à la même date plus d’un million d’abonnés 3G et vise 2,5 millions de clients à la fin de l’année 2006.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur