SFR-Numericable : «Une bonne nouvelle pour le marché de l’entreprise»

OperateursRéseaux

Jérôme Yomtov, directeur général adjoint de Numericable Group, se dit satisfait des conditions imposées par l’Autorité de la concurrence sur la fusion avec SFR.

« C’est une bonne nouvelle pour le marché de l’entreprise qui était très peu ouvert à la concurrence jusqu’à présent. La constitution du groupe crée un véritable concurrent à Orange avec une taille suffisante pour être crédible sur le marché. » Jérôme Yomtov (photo) se réjouit donc de l’accord de fusion entre SFR et Numericable Group annoncé le 27 octobre par l’Autorité de la concurrence. Les divisions entreprises du nouvel ensemble, Completel d’un côté, SFR Business Team de l’autre, détiendra environ 20% du marché des services opérateurs pour les professionnels. Du moins quand l’opération sera définitivement approuvée lors de l’assemblée générale extraordinaire de Numericable Group qui se tiendra le 27 novembre prochain.

Un accès au réseau câblé déjà ouvert

Le directeur général délégué de Numericable Group est revenu, pour Silicon.fr sur les conditions imposées par l’Autorité de la concurrence pour éviter les distorsions de marché qu’impliquent la validation de la nouvelle entité. Laquelle s’inscrit en quasi duopole avec Orange sur les offres entreprises et l’infrastructure réseau. Les sages de la rue de l’Echelle imposent ainsi l’ouverture de l’accès au 8,6 millions de prises câble résidentielles haut débit (dont 5,8 millions à plus de 100 Mbit/s) de Numericable à la concurrence. « Nous le faisons déjà », rappelle Jérôme Yomtov qui fait référence aux offres très haut débit (THD) de Bouygues Telecom et Darty.

Le premier s’appuie sur le réseau de Numericable pour déployer ses propres box et services tandis que le second distribue son offre en marque blanche sur le réseau de Completel. Deux modèles qui correspondent en effet à la volonté de l’Autorité de la concurrence pour alimenter les besoins des MVNO et opérateurs qui déploient de la fibre. Ces derniers pourront ainsi exploiter le réseau de Numericable à titre transitoire pour proposer des offres THD dans les zones qu’ils n’occupent pas encore.

Revente du réseau DSL de Completel

Autre condition imposée : la revente du réseau DSL de Completel. Qui est également vue comme une bonne nouvelle par Numericable. « Nous avons deux réseaux redondants, celui de Completel et celui de SFR, explique Jérôme Yomtov. Au départ, nous avions prévu de fermer la partie Completel. Au final, la revendre nous rapportera du cash. » Pour les plus de 20 000 clients TPE, PME, grands comptes et collectivités de Completel, « cela ne changera rien puisqu’ils basculeront sur l’infrastructure SFR », assure le porte-parole.

Reste à savoir quel « opérateur capable d’animer la concurrence sur le marché », comme l’a désigné l’Autorité, sera intéressé par les 745 NRA (noeud de raccordement abonnés) et ses 150 000 lignes dégroupées. On pense à des opérateurs comme OVH, Colt, Nerim, voire Bouygues Telecom Entreprise mais nous n’avons pas réussi à obtenir leur retour sur la question. Dans tous les cas, Numericable souhaite engager « très vite » le processus de vente. Jérôme Yomtov se garde néanmoins d’évoquer le montant de la valorisation de cet actif. Sa vente participera ainsi à l’absorption de SFR pour laquelle le groupe vient de lancer une augmentation de capital par souscription de 4,7 milliards d’euros.

Offre d’accès de gros en vue

En parallèle, Numericable prépare une offre de gros d’accès à ses boucles locales de fibre optique sur l’ensemble des réseaux de SFR et Completel comme le souhaite l’Autorité. A quels tarifs ? « Il dépendront de l’évolution du marché et des innovations », élude Jérôme Yomtov. Et des fourches caudines de l’Arcep qui pourrait bien les encadrer pour s’assurer qu’ils respectent une marge économique pertinente pour les opérateurs concurrents.

Concernant la durée de 5 ans renouvelable pour l’application de ces conditions, « nous avons prévu une clause de rendez-vous pour revoir les engagements selon l’évolution de marché, souligne Jérôme Yomtov. L’analyse qu’a faite aujourd’hui l’Autorité de la concurrence pourra être différente dans un an ». Il restera à vérifier si l’arrivée du nouvel ensemble poussera Orange à accélérer ses déploiements en fibre optique.


Lire également
Patrick Drahi (Altice) : « Faire de SFR-Numericable un champion national »
Résultats : Numericable solide, mais impacté par la fusion avec SFR


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur