SFR peut s’offrir Debitel

Cloud

Debitel s’apprête à tomber dans les mains d’SFR. Une situation qui illustre, une fois de plus, la grande faiblesse des MVNO et leur incapacité à survivre dans un contexte dominé par trois acteurs

L’absorption des opérateurs virtuels peut suivre son cours. Selon Les Echos, SFR a obtenu de la DGCCRF (organisme chargé de gérer la concurrence, la consommation et les fraudes) le droit d’avaler Debitel, premier MVNO à s’être lancé en France. L’opérateur mobile virtuel est hébergé sur le réseau d’SFR.

Bruxelles, consulté dans un premier temps pour gérer le dossier l’a renvoyé à Paris, jugeant le contexte de ce rachat purement hexagonal.

Le rachat se situe dans un contexte plus que difficile pour les opérateurs mobiles virtuels. Face à l’un des marchés les moins concurrentiels d’Europe, et l’incapacité de ces nouveaux acteurs à s’y intégrer, les acquisitions de petits acteurs par les plus gros apparaît inéluctable. Interrogée en septembre dernier par silicon.fr, la directrice marketing de Debitel évoquait ” un marché verrouillé “.

Rappelons que les tarifs de gros pratiqués par les opérateurs tels qu’Orange, SFR et Bouygues, peu incitatifs, ne permettent pas aux MVNO de pratiquer à leur tour des offres différencientes, sauf pour les spécialistes du low cost comme Tele2 Mobile.

L’annonce d’une nouvelle taxe destinée à combler la disparition de la publicité sur le service public constitue une menace supplémentaire pour des MVNO déjà très fragiles. Pour mémoire, les opérateurs virtuels ne concentrent que 2,1millions d’usagers, soit 4,6% du marché.

Existant depuis 2004, Debitel qui revendiquait en 2006, 260 millions d’euros de chiffre d’affaires, n’est jamais parvenu à s’installer sur le marché français. D’où le feu vert donné par les autorités au rachat d’une société dont “les recrutements (…) sont en forte baisse depuis l’année 2005“.

Le rachat de Debitel par SFR intervient peu de temps après l’acquisition de Ten par Orange. Ten, dont le pari initial consistait à se positionner dans l’Internet mobile illimité, n’a pas réussi à faire le poids face aux opérateurs traditionnels..


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur