SFR repasse devant Free sur l'ADSL

Réseaux

Près de 150 000 nouveaux abonnés ADSL et plus de 200 000 clients mobiles sur le premier trimestre. Les résultats de SFR se détachent nettement de ceux des concurrents.

Avec 148 000 nouveaux abonnés au premier trimestre, SFR vient de ravir à Free la place de premier opérateur alternatif à Orange, selon les chiffres publiés mardi par sa maison mère Vivendi. Au total, l’opérateur déclare 4,592 millions de clients ADSL, tout juste devant les 4,56 millions d’Iliad (Free et Alice), en croissance de 13,6% par rapport à fin mars 2009.

L’excellent taux de recrutement (35%) des abonnés haut débit de SFR dépasse ceux de Free (88 000 sur la même période… minorés des -40 000 d’Alice) mais aussi ceux d’Orange (57 000) et de Bouygues Telecom (117 000) arrivé tardivement (octobre 2008) il est vrai. SFR a notamment réduit son taux de désabonnement passé de 20% environ à l’époque de la fusion avec Neuf Cegetel en avril 2008 à 13% aujourd’hui.

Côté téléphonie mobile, SFR a séduit 225 000 clients (contre 118 000 l’an dernier). Là encore, SFR se distingue de ses concurrents. Si Bouygues Telecom recrute 149 000 nouveaux clients sur la période, Orange en a perdu 173 000. Au total, SFR revendique 20,3 millions d’utilisateurs mobiles (dont 15 millions abonnés).

A noter que la part des services de données dans le chiffre d’affaires des services mobile a significativement progressé sur l’année. Elle est passée de 21,9% à 26,5%. « Grâce aux smartphones », indique le rapport. Notamment l’iPhone dont le succès ne se dément pas avec pas moins de 227 000 nouveaux clients (supérieur aux recrutements) fanatiques du téléphone d’Apple chez SFR. Soit près de 900 000 iPhone vendus pas SFR depuis avril 2009.

Le chiffre d’affaires global de SFR s’élève à près de 3,1 milliards d’euros sur le trimestre, en hausse annuelle de 1,9%. Il est notamment porté par l’activité fixe et Internet haut débit (en hausse de 5% à 981 millions d’euros) dont la partie grand public explose de 14,6% (471 millions). Le résultat brut progresse pour sa part de 2,6% à 985 millions entre les premiers trimestres 2009 et 2010.

Si SFR marque des points, il lui reste désormais à creuser l’écart. Si les nouveaux forfaits Illimythics, vise à l’y aider sur le marché des mobiles, l’opérateur compte sur le lancement d’offres premium pour assurer sa croissance. « Nous voulons donner plus de services à nos clients qui sont prêts à payer », affirme le PDG Franck Esser aux Echos (12/04/10). Les offres seront accessibles depuis la prochaine version de la box du fournisseur d’accès qui ouvrira l’accès aux nouveaux services à valeur ajoutée (mais lesquels?). Le dirigeant affirme en revanche que le prix de l’abonnement de base à 29,90 euros restera inchangé. Ce qui contredit les récentes déclaration sur les risques d’augmentation des tarifs d’accès à l’ADSL en France.

(Article mis à jour le 18/05/10.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur