SFR s’empare des abonnés ADSL et fixes de Tele2

Régulations

L’opération permettra à la filiale de Vivendi de se lancer plus rapidement
sur le marché du haut débit

L’affaire a été rondement menée. Après environ un mois de négociations, SFR annonce ce mardi un accord avec le Groupe Télé2 AB pour l’acquisition des activités de téléphonie fixe et ADSL de Télé2 France. Montant de l’opération : 353 millions d’euros cash.

Comme prévu, l’activité de téléphonie mobile (MVNO avec Orange) est conservée et reprise directement par le Groupe Télé 2 AB.

SFR met ainsi la main sur près de 300.000 clients ADSL et 3 millions de clients voix fixe “susceptibles de migrer vers les offres ADSL”. Le chiffre d’affaires de ces activités s’est élevé à 260 millions d’euros au premier semestre 2006.

“Ce rachat s’inscrit dans la stratégie « mobile centric » de SFR qui consiste à offrir à chaque individu toujours plus de continuité et de personnalisation dans ses services de télécommunications. Ceci dans un contexte où la mobilité et l’Internet resteront les principaux moteurs de croissance du secteur dans les prochaines années et où les usages mobile, toujours en forte croissance, se prolongeront naturellement sur Internet. L’acquisition de Télé 2 France va permettre d’accélérer le déploiement de SFR dans ce domaine”, explique l’opérateur dans un communiqué.

Tele2 France n’a pas souhaité commenté l’information laissant le soin à sa maison mère de s’exprimer sur le sujet.

Pour Lars-Johan Jarnheimer, le P-DG de Tele2, “laFrance est devenu l’un des marchés les plus concurrentiels en Europe et comme le marché se consolide, nous avons décidé que la vente à SFR constituait la meilleure manière de maximiser la valeur”.

“Cela permettra aussi à Tele2 de se concentrer davantage sur d’autres opportunités de croissance, comme notre activité mobile, qui continue de se développer fortement“, a-t-il ajouté.

Avec ce rachat, SFR confirme ses ambitions dans l’ADSL. Il devrait lancer une offre en 2007 et l’acquisition ‘rapide’ de 300.000 abonnés lui permettra de se positionner rapidement.

SFR s’appuiera naturellement sur le réseau fixe de Neuf Cegetel dont il est désormais le premier actionnaire. Un accord a été signé entre les deux entités: Neuf Cegetel fournira les capacités de réseaux et les multiplexeurs DSL.

On imagine très bien les possibilités de convergence entre les deux groupes. Neuf Cegetel vient en effet d’annoncer une offre quadri-play permettant d’utiliser un combiné GSM/Wi-Fi pour les appels fixe-mobile.

Les deux bases d’abonnés pourraient même fusionner permettant à Neuf Cegetel d’encore se renforcer face à Free après le rachat d’AOL France il y a quelques semaines.

La filiale de Vivendi a en plus fait une affaire. 353 millions d’euros, c’est 150 millions de moins que le montant évoqué il y a un an lorsque Tele2 cherchait déjà un repreneur. A cette époque, Telecom Italia, Neuf Telecom, Free et Deutsche Telekom s’étaient penchés sur le dossier, mais cela n’avait pas abouti.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur