SFR : un réseau mobile largement déployé et sécurisé

MobilitéOperateursRéseaux

Avec 98  % de la population couverte, SFR atteint ses objectifs de déploiement de la 3G en France. Et peut se féliciter de proposer l’un des réseaux GSM les plus sécurisé au monde selon un chercheur allemand.

SFR fini l’année sous de bons auspices. Le 30 décembre, l’opérateur a annoncé, par voie de tweet, que son réseau mobile 3G+ couvrait désormais 98  % de la population. Un taux qui a le mérite de mettre SFR en phase avec les obligations imposés par l’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes).

C’était loin d’être le cas début 2010 alors que la filiale du groupe Vivendi se faisait tirer l’oreille par le régulateur (au même titre qu’Orange) pour non respect de ses obligations de couverture. Depuis, SFR a rattrapé son retard et répond aux 98  % exigés par le gendarme des télécoms fin 2011. Les efforts doivent cependant se poursuivre puisque SFR devra couvrir 99,3  % de la population fin 2013.

La fibre optique cartographiée

Si l’opérateur couvrira la quasi totalité des la population mobile avant 2015, c’est loin d’être le cas pour la fibre optique, le déploiement du réseau fixe de nouvelle génération se révélant plus lourd et plus long et, surtout, investi depuis peu. Rappelons que le gouvernement souhaite que l’ensemble du territoire soit couvert en très haut débit d’ici 2020. Dans les faits, les opérateurs s’activent pour couvrir les grandes agglomérations et les zones moyennement denses dans un premier temps. Quitte à passer des accords de mutualisation avec les concurrents pour accélérer le mouvement. SFR a ainsi conclu un partenariat avec Orange pour raccorder 10 millions de foyers. A ce rythme, à peine 60  % de la population disposera d’une liaison optique à domicile d’ici la fin de la décennie.

La fibre optique est impatiemment attendue en France, même si faiblement adoptée, les futurs abonnés semblant attendre que la concurrence s’organise avant d’abandonner l’ADSL. Pour tenter de répondre à cette attente, SFR a mis en ligne une carte de déploiement de la fibre optique pour les zones moyennement denses, comme l’a repéré GNT. S’il est possible de vérifier les déploiements prévus par département, voire par ville, le service ne propose pas de calendrier et n’apporte aucune précision sur les quartiers couverts ou non. La carte se limitant à indiquer le niveau d’engagement de l’opérateur, soit dans le cadre d’initiatives propres, soit à travers les coinvestissements. Bref, pour nombre de foyers, la fibre n’arrivera probablement pas avant plusieurs années même si leur ville figure dans les plans de SFR.

Un réseau GSM sécurisé

On se consolera en se disant que SFR fournit l’un des réseaux mobiles les mieux sécurisés au monde. C’est du moins la conclusion du chercheur Karsten Nohl. En 2010, ce dernier avait démontré la relative simplicité à casser le chiffrement du protocole GSM. Il vient d’en remettre une couche en indiquant, à Reuters fin décembre, que les failles de sécurité qui touche les réseaux mobiles peuvent être exploitées par les pirates pour prendre le contrôle des terminaux mobiles connectés. « On peut le faire à des centaines de milliers de téléphones dans un délai court », a déclaré le directeur du cabinet allemand Security Research Labs.

L’expert en a profité pour présenter le classement des réseaux mobiles les mieux sécurisés contre ces types d’attaques à l’occasion d’une conférence de hackers à Berlin. Il en ressort que SFR et T-Mobile Allemagne et Slovaquie ressortent parmi les réseaux les plus sûrs pour ne pas se faire détourner sa ligne selon un classement de 31 opérateurs de 11 pays. A l’autre bout, Orange Suisse (que France Télécom vient de revendre au fond Apax Partners) arrive parmi les derniers de la liste avec Telefónica O2 en République tchèque et Belgacom Proximus en Belgique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur