SFR veut séduire le grand public avec le BlackBerry Storm

Cloud

Le terminal, doté d’une bonne dose de multimédia, ne renie pas son héritage professionnel

SFR et BlackBerry s’attendent sans doute à un coup de foudre entre le grand public et le BlackBerry Storm. Le smartphone proposé par l’opérateur se veut avant tout un geste de séduction et une arme anti iPhone.

Le BlackBerry Storm débarque dans un secteur où les fabricants ont multiplié les modèles à écran tactile. Samsung, LG et HTC proposent des mobiles à écran tactile depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Néanmoins, en la matière, Apple et son iPhone ont su faire la différence et marquer des points dans l’univers des smartphones. Face à ces mastodontes, BlackBerry a cherché à se différencier.

Le fabricant a notamment introduit un écran tactile “cliquable”. Avec un terminal doté de spécifications techniques très proche des mobiles concurrents, la firme canadienne, bien consciente qu’Apple a contribué “à éduquer le marché” a cherché à “répondre à la demande” en introduisant sa propre révolution. L’enfoncement de l’écran lors de la sélection d’une option ajoute quelque chose en plus, certes, mais de là à parler de révolution…

blackberry_storm.jpg

Pour SFR, il s’agissait de “casser l’image pro du BlackBerry”. Avec le BlackBerry Storm, SFR souhaite proposer un terminal doté de “l’ensemble des services proposés par BlackBerry et proposer des services multimédia“. Néanmoins, l’opérateur reste clair : “Nous ne voulons par perdre nos clients pro“.

Sur le Storm se côtoient des services multimédia tels que Flickr, Facebook, Yahoo Messenger et, entre autre, BlackBerry Mediasynch (une application de gestion de ‘playlist’ d’iTunes) et des services pro, à l’origine du succès de la marque canadienne. BlackBerry Internet Service, BlackBerry Unite!, BlackBerry Professional Software et BlackBerry Enterprise Server restent bien ancrés au terminal. A cela, il convient d’ajouter la présence de services de géolocalisation et de GPS.

Cette alchimie, qui semble plutôt réussie, permet selon SFR de “conserver l’expertise professionnelle et [apporter des] performances[exigées] par le grand public”.

Disponible à partir du 20 novembre sur le site internet de l’opérateur, le BlackBerry Storm devrait être proposé dès la fin du mois de novembre en magasin. Le mobile sera commercialisé 99 euros, soit au même prix que l’iPhone 3G, récemment bradé par Orange. Deux nouveaux forfaits devraient être proposés. Le forfait 2H Illimythics 3G+ Special GPS et sa version “3H” seront respectivement vendus aux prix de 45 et 62 euros.

Selon le Gartner, RIM détient au deuxième trimestre une part de marché dans les smartphones de 17,4%, en progression de 126% en un an (avec 5,6 millions d’unités). Nokia est devant avec une part de marché de 47,5%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur